[Test] TimeShift

TimeShit est sorti dans l’indifférence générale vendredi dernier, après un développement long et chaotique. J’avais trouvé la première démo (sortie il y a 18 mois) assez catastrophique, et la récente démo plutôt moyenne. Et finalement… c’est à chier.

Techniquement les graphismes sont corrects, mais à côté de Crysis ou Bioshock ce jeu fait pâle figure. Artistiquement c’est laid, terne, banal. L’univers SF est assez quelconque, ça aurait pu donner quelque chose de pas trop mal s’il avait été un peu plus approfondi, mais en l’état c’est très moyen. Le scénario est anecdotique, sans parler de la mise en scène très mal foutue.

Mais parlons plutôt du gameplay. Les pouvoirs temporels (slow-mo, arrêt, retour en arrière) constituent la seule originalité de ce jeu par rapport aux autres FPS. Enfin originalité c’est vite-dit, puisque le slow-mo est devenu très classique (F.E.A.R., Project Snowblind, etc…), et l’arrêt temporel est très court d’utilisation et finalement peu utile. Quant au retour en arrière il ne sert qu’à de rares occasions pour résoudre des énigmes simplistes et inintéressantes qui ne servent qu’à varier un peu la progression bien monotone du jeu. Au début on s’amuse un peu avec ces pouvoirs mais l’ennui s’installe très vite. Les pouvoirs rendant le héros surpuissant, les devs l’ont donc rendu très peu résistant. Ainsi dès que 5 ou 6 ennemis se retrouvent en face de nous il est quasiment impossible de survivre sans utiliser les pouvoirs temporels. On passe donc son temps à utiliser le ralenti ou l’arrêt pour tuer les ennemis devenus amorphes, puis on se planque en attendant que les barres de pouvoir et de vie remontent. Car évidemment, comme pour tous les FPS récents grand-public, la vie remonte toute seule… Ce système a au moins pour avantage la disparition des médipacks. Bref globalement les combats deviennent statiques et chiants. D’autant plus que les armes (en très petit nombre) sont très classiques et n’ont quasiment aucun feeling.

Le dernier élément qui finit d’achever TimeShift, c’est son level-design, que j’ai trouvé très mauvais. La première heure en ville est naze, heureusement par la suite ça s’améliore un peu avec des passages en pleine nature un peu plus ouverts (pas trop non plus faut pas déconner, dans le style Halo ou Call of Juarez). On a même droit à un quad pilotable (très peu maniable évidemment)… quelle révolution ! La progression est très linéaire, dans des environnements peu crédibles, répétitifs, pauvres. J’ai l’impression que les devs n’ont pas joué à un FPS depuis pas mal d’années. La progression se limite à suivre la direction du radar, actionner des interrupteurs et utiliser tel pouvoir à tel moment (tout est pré-mâché bien sûr).

Moralité, TimeShift est un FPS console mou et chiant, et son ravalement de façade suite à la première démo n’a pas suffit à le sauver du naufrage. D’ailleurs un passage de cette vieille démo est resté tel quel dans le jeu, la preuve que finalement les devs n’ont pas changé grand-chose, à part l’enrobage. TimeShift m’a beaucoup fait penser à Project Snowblind, ce qui est loin d’être un compliment.

(les screenshots sont en 1280*960 TAF)

11 réflexions sur « [Test] TimeShift »

  1. Non. Les ombres pixelisent énormément, je ne sais pas si ça vient des drivers ATI ou si le jeu est comme ça, mais les screens sont réellement en AA*4.

  2. Bon, un des points positifs que j’ai pû lui trouver c’est ce que l’on ne s’emmerde pas durant la progression des niveaux.

  3. On dirait qu’il y a un espèce de filtre sur les screens, ça sort vraiment moche… Puis l’AA marche pas là ouais, c’est pas possible autrement.

  4. ‘tain, c’est vrai, la comparaison avec Snowblind, j’avais oublié ce jeu de prolétaire.
    Niveau AA, en effet, ca marche pas des masses:

    J’ai même pas osé bloguer sur ce jeu :s, puis je l’ai pas fini.

  5. Pour l’AA qui marche pas c’est fort possible mainteant que vous le dites. J’ai désinstallé le jeu donc je peux plus checker. Par contre y’a décidément un problème pour les ombres chez moi, très pixelisées. Je sais pas d’où ça vient, ça rend les screens encore plus dégueulasses. J’ai un ATI X1900XT et les drivers Catalyst 7.10. Peut-être que la patch 1.2 règle le problème, je sais pas vu que je suis resté au patch 1.1 (le jeu est pas mal buggé en 1.0 apparemment).

    Sinon le jeu est globalement très sombre, à la limite du ridicule, et y’a pas de réglages de luminosité in-game. Et comme ça me soulait de changer la luminosité par les drivers ATI, mes screens sont donc très sombres.

    J’ai oublié de préciser que l’optimisation est pas terrible vu ce que ça affiche. De toute façon ce jeu est une merde.

  6. Tu as oublié de mentionner la vitesse de déplacement… Comment dire… Ridicule?
    A moins que je n’aie pas trouvé la touche Sprint évidemment 🙂

  7. Il n’y a pas de sprint dans le jeu. Après en effet les déplacement sont assez lents, mais ce ne me gêne absolument pas, ma came c’est plutôt les FPS lents du style STALKER, Far Cry, Rainbow Six, ArmA, RO donc pas de problème pour moi.

  8. completement d’accord avec toi No-Life, j’ai fait le jeu de bout en bout en pensant que ca serait moins chiant que prévu, mais bordel que c’est mal foutu. Au début, on est impressionné par l’araignée geante mécanique qui detruit la ville en ecrasant d’une patte tout un paté de maison, mais finalemenent, elle ne sert a rien, et ils n’ont meme pas eu les couille de faire un niveau DANS la machine, qui aurait été une idée plutot judicieuse:

    [spoil]
    Au lieu de ca, lorsqu’on detruit les tourelles du monstre, il s’effondre (WTF?) et comme par hasard, Krone se retrouve juste devant le hero, on ne sait trop comment, alors qu’il etait dans le monstre.
    [/spoil]

    J’ai trouvé les armes pas trop mal foutues, mais la difficulté maxi trop mal dosée. Les missions sont nulles a chier, et la trame scenaristique l’est d’autant plus. Les cinématique certes bien faites techniquement (en précalculé), durent 5 sec et n’expliquent clairement rien.

    En fait, je trouve que timeshift est un mauvais RED FACTION. Le pire c’est que la fin laisse présager une suite. Esperons que Sierra ne leur donne pas carte blanche.

Les commentaires sont fermés.