Cashback

Comme l’affiche le laisse deviner, Cashback c’est super sympa. C’est l’histoire d’un type fasciné par la beauté des femmes, et qui, pour se remettre de la fin de sa première histoire d’amour, imagine qu’il peut arrêter le temps et déshabiller les femmes pour les dessiner.

C’est joliment filmé, remplit de situations rigolotes, pétrit de bons sentiments et accompagné d’une musique hétéroclite envoutante.

Mieux, pour peu que vous ayez eu un jour un petit coeur qui bat au fond de votre cage thoracique, vous vous reconnaitrez forcément dans l’une ou l’autre des remarques du narrateur.

C’est beau, drôle, naïf, poétique, bref bigrement rafraichissant.

6 réponses sur “Cashback”

  1. Faut que je le voie!
    Ma nana voulait pas qu’on y aille "mais pff regarde l’affiche et la bande annonce.. c’est quoi le sujet du film? des nichons?"

    Je la soupçonne d’être un poil jalouse ^^

  2. Le court est "mieux", à mon avis: plus concis, plus percutant.
    A vrai dire, les parties rajoutées pour le long, qui encadrent le court, changent assez profondément le sens de l’ensemble.

    Le long métrage rajoute par endroit un côté un peu mielleux (très certainement assumé, parce qu’avec de gros clichés comme la fille qui court dans les champs avec le soleil dans les cheveux pendant une minute, c’est obligé).
    Et surtout, il développe certains personnages d’une manière pas toujours heureuse – ainsi le gérant du Sainsbury’s qui, dans le court, est toujours à la limite de la caricature, pris dans un subtil équilibre… bascule complètement dans le grotesque exagéré dans le long métrage.

    Bon ok, par contre, y’a quelques ajouts qui m’ont bien fait marrer quand même – comme le personnage totalement nouveau du karate kid, même s’il est un peu "grandguignolesque".

    C’est pas pour autant un mauvais film.
    Juste que le court et le long n’ont en fait pas grand chose en commun.

    Donc forcément, j’ai été un peu déçu: je m’attendais à ce que les nouveaux éléments s’inscrivent dans la continuité du court, et non qu’ils en changent le sens.

    Cela étant, la personne avec qui je suis allé le voir, qui, elle, n’avait jamais vu le court, a vraiment bien apprécié.
    Donc bon.

  3. Plutot un bon film.

    Les changements de style presque permanents m’ont donné l’impression d’un film un peu bancal, malfoutu.
    On passe constamment, sans vraiment de transition, d’un univers à un autre, d’une scène onirique à une grosse scene de comédie potache.
    Surement du au fait, comme le souligne fort bien Mawwic, que le long s’articule autour d’un court préexistant.

    Mais dans l’ensemble j’ai bien aimé (à part la fin un peu cucul qui m’a pas vraiment plu)

    Bon depuis que je l’ai vu, je me suis fixé comme objectif de trouver le magasin ou bosse le "héros" parce qu’il n’y a que des bombes qui y font leurs courses.

    QUE DES BOMBES JE VOUS DIS !!!!

    Moi j’ai jamais vu ça dans mon LIDL…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *