Comme une grosse loque

Je vous raconterais bien la dernière soirée à Shibuya, mais y’avait interdiction de prendre des photos et du coup c’est moins sexy. Ensuite, j’étais trop fatigué pour aller à la soirée ‘Tokyo Fetish’ au Legato. Alors qu’honnêtement, le cadre est assez sympa.

Je prétexterais volontiers le contre-coup du déménagement pour dire que je suis fatigué, qu’il faut que je prenne mes repères, que je vais bientôt commencer une nouvelle routine qui me permettra de passer à du temps à découvrir plein de choses et à faire des billets croustillants. Il y’a aussi que j’ai moins de sous qu’avant et que donc il me faut limiter les sorties, je pourrai repointer le nez de chez moi le mois prochain, pas de problème.

Mais non, en fait, il va falloir en finir avec les excuses pourries et les tergiversations faiblardes.

La vraie raison, c’est que j’ai découvert Fallout II.

J’y ai même passé une après-midi entière, ça faisait plus de 5 ans que je n’avais pas passé autant de temps sur un ordi d’affilée. J’ai honte. Comme une larve, je suis resté chez moi à essayer de passer Lynette au lance-flamme et de survivre ensuite. Ce jeu est une tuerie:

1) Mais… mais c’est dur oO; Trois fois, j’ai du m’y reprendre pour passer le temple des épreuves. Faut dire que je ne suis pas aidé par mon perso basé sur le charisme et le vol.
2) Mais… mais ça sauvegarde pas tout seul ? Je viens de perdre deux heures de jeu, là, comme ça, rien qu’en faisant une mauvaise rencontre dans les wastelands ?
3) Mais… mais c’est grand sa mère, ce truc, et y’a des mauvaises rencontres partout.
4) Haha, on peut revendre Sulik comme esclave juste après l’avoir sorti de son précédent esclavage !
5) Haha, on peut coucher avec les PNJs pour faire baisser les prix.
6) Haha, on peut voler leurs armes aux PNJs, puis les provoquer et ils ne peuvent se battre qu’à mains nues.
7) Oh mon dieu, on peut jouer à Trajic ‘The Garnering’ avec des goules mutantes au milieu du désert !
8) Oh mon dieu, un lance-flamme et mon perso ne peut pas l’utiliser, mais qu’ai-je fait ?
9) Oh mon dieu, il est déjà 2h du matin.

Bref, vous m’excusez, mais je… hem. Faut que j’y retourne.

Mais le week-end prochain, promis, je sors. Je vais me dépêcher de le finir avant.