Monstres – Gargouille

Cette fois-ci, le but était de créer quelquechose de plus violent envers le spectateur.
D’où les poses et cadrages agressifs. De plus, le fait de demander au modèle de tirer sur son capuchon l’oblige à être en tension constante.

J’hésite pas mal sur le traitement: soit un N&B similaire aux précédents (comme ça), soit un format en couleur beaucoup plus contrasté mais désaturé afin que ça ne paraisse pas trop vivant. A titre de comparaison, la dernière image du post précédent donnerait ceci.

6 réponses sur “Monstres – Gargouille”

  1. Tu fais chier, j’ai envie de te dire que ton truc c’est de la merde, que c’est de la grosse branlette artistique comme tout les photofag.
    Mais c’est cool en fait, j’aime bien, mais surtout à cause du physique « vieux casseur de gueules » de ton pote.

  2. Haha, non c’est un pote. Et je vous annonce le pire: il a 48 ans…

    Edit: Comme j’ai remis le blog à l’heure de France (il était toujours à celle du Japon), l’ordre des commentaires est un peu cassé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *