Une St Valentin pour nous, les hommes !

Alors, vous savez que le jour approche ?
Les médias vous bassinent à longueur de journée avec cette fameuse fête, selon laquelle il faut absolument avoir trouvé l’âme soeure ou bien lui offrir quelquechose de digne de ce nom ? Votre mère vous a rappelé qu’il faut offrir quelquechose à sa chère et tendre, manière détournée de le remémorer au père qui avait déjà oublié ? Ladite meilleure moitié vous attend de pied ferme: pas question de perdre la face devant les copines. Mais elle vous a dit que les fleurs c’est vieux jeu, le resto trop classique, elle est très difficile sur la lingerie et les chocolats vont la faire grossir ? Ou bien vous vous la jouez ‘Nan mais c’est les sentiments qui comptent !’ et décidez de ne rien faire, quitte à en supporter les conséquences ? Alors qu’en fait, vous n’avez tout simplement pas d’idées ?

Et pour les célibataires, vous essayez de crâner en répétant que c’est un diktat de cette société de consommation, qui pousse à prétendre être heureux à date fixe alors qu’en fait vous êtes heureux tout le temps, vous. Mais bon, le 14 au soir vous aurez l’air triste devant votre kebab.

Hé bien au Japon, sachez que c’est un jour que nous abordons d’un pied conquérant, décontracté, l’oeil vif et le sourire guilleret. Car ici c’est le contraire: pour la Saint Valentin, ce sont les filles qui offrent quelquechose. En général des chocolats, à leur copain ou ceux qu’elles ont en vue. Le moment est donc délicat: il y a celles qui vous l’offrent tout de go, et les petites timides qui déposeront quelquechose discrètement sur votre bureau. Ca permet de vérifier sa cote de popularité alentour et (espérons le) de pavaner devant ses collègues masculins.

Autour d’un verre, il y en a bien un qui va lacher d’un air dégagé ‘Et alors, t’es à combien cette année’ ? En général, celui qui commence prouve qu’il est assez sur de lui, il doit être à 3-4. Evidemment, on ne compte pas ceux offerts par la famille ou la secrétaire de 50 ans qui vous trouve mignon. En toute honnêteté, on se doit de compter les cibles valides, avec donc des chocolats qui ont plus ou moins de valeur aux yeux des auditeurs.

_ 5 ? Dont 3 venant d’exs que tu as misérablement largué et qui s’accrochent alors que t’es un connard fini ? Ah non, ça compte pas, ça fait 2 seulement. Et celui-là ? Elle en a offert à tout le monde, elle a du en préparer une cinquantaine. Compte pas non plus. Tsss, tricheur.

Enfin vous voyez, genre concours de bites mais faisable dans un espace public. Inutile de vous dire que si vous avez des amies françaises dans les environs, elles sont passablement énervées. Surtout après leur avoir rétorquées ‘Mais comment tu veux te trouver un copain ? On peut pas savoir si tu offres pas de chocolat’. Oui, c’est petit, mais c’est pour évacuer le stress des années précédentes.

Enfin bref, je roule des mécaniques mais il y a une justice. Un mois plus tard, le 14 mars, vous devez leur offrir quelque chose en retour. Comme ce jour est appelé ‘White Day’, ce doit être blanc si possible: chocolats blancs, shamallows… Si vous êtes vraiment chanceux, la petite timide va alors vous déclarer ‘Ah mince, je me suis gouré de bureaux, c’était XXX que je visais’. Donc vous voyez, on a quand même de bonnes chances de s’en prendre plein la gueule.

Et pour ceux qui n’ont vraiment pas eu de chance, il reste encore une troisième date: le ‘Black Day’ qui a lieu le 14 avril. Ce jour là, tous les célibataires sont censés se rencontrer pour manger des nouilles avec une sauce noire. Une coutume originaire de chez les bouffeurs de kimuchi. Comme quoi, même malgré ce gros défaut ils peuvent être parfois sympathiques.

15 réponses sur “Une St Valentin pour nous, les hommes !”

  1. Une feinte de l’espèce humaine pour espérer répandre ses gènes et perpétuer sa race. Commme les pigeons qui roucoulent crânement autour des pigeonnes, le chocolat en plus.

  2. La saint Valentin, c’est quand même la fête des célibataires et non des couples. Je dis ça, je dis rien.

    Ma copine n’aura pas de cadeau à la saint Valentin, elle le sait. Je préfère lui faire des vraies surprises n’importe quand et pas à des moments comme les fêtes toutes préparées à l’avance et dont elle attend forcément un cadeau.

  3. pour ma part la saint valentin arrive deux jours après notre anniversaire de rencontre donc on la fête en même temps. Et donc ce soir (anniversaire oblige) ce sera restau et petit cadeau simple… Malheureusement, malgré le fait que ma dulcinée soit japonaise, c’est moi qui paye ce soir… reste à voir si le jour du white day c’est elle qui m’emmène quelque part 😀

    En tout cas Syla très bonne analyse des différentes façons d’aborder la Saint Valentin! J’ai bien rigolé en reconnaissant des situations passées…

  4. Aliocha a dit :
    J’en ai jamais fêté une seule et on ne me l’a jamais reproché. Je suis sûr qu’on est super nombreux dans ce cas…

    Pareil.

    Faut dire, j’ai toujours été célibataire à cette époque.

    L’année dernière, j’avais envoyé un bouquet à mon ex. Son copain avait moyennement apprécié, et m’avait laissé entendre qu’il me péterait la gueule si je faisais pas amende honorable. Ha ha.

  5. c’était quiiiiiiiiiiiiiii?

    Ca pue un peu cette histoire, il y a pas de nénéttes à mon bureau, il n’y en a donc même pas une POUR SE TROMPER.
    Boarf, la Saint Valentin c’est naze 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *