Sauvez une photo, brulez un HDRiste !

Comme ça fait longtemps que je râle dans le vide, il fallait quand même que je fasse un article sur pourquoi j’ai horreur de 95% des HDR que l’on peut voir sur le net.
J’avais commencé à prendre mes exemples sur les Blogs Wefrag, mais je me suis dit que ce ne serait pas très diplomate. Toutes les images présentées ici ont donc été récupérées sur Flickr en tapant des mots clés hautement spécifique genre ‘HDR’. Si certaines personnes se reconnaissent, qu’elles sachent que je n’aime pas leur photo.
Evidemment, j’ai pris des exemples un peu extrêmes…

Petit rappel physique:

* Ce qui fait un volume, ce sont les ombres et les spéculaires. Si vous supprimez les ombres, le volume perd en profondeur. Les infographistes l’ont compris depuis longtemps, d’où les invention par exemple du bump-mapping pour simuler un relief sur une surface plane.
* Pour les paysages: plus vous regardez loin, plus les rayons lumineux ont traversé une grande couche d’air pour vous parvenir. Or, à cause de l’humidité, de la poussière, etc… les rayons se dispersent. Regardez bien un paysage (plus évident s’il fait très humide): à l’horizon, les couleurs sont désaturées et le piqué est moins bon qu’à 2m de vous. A moins d’être sur la lune, les détails ne sont pas bons à l’horizon. Application type: en montagne, l’air est très froid et très pur, tout parait très proche. Dans certains cas, on estime la distance à l’oeil et il faut multiplier par trois pour avoir une valeur crédible.

Autant vous dire que les ombres sont très importantes dans notre perception des volumes et la clarté visuelle très importante dans notre perception de la distance.
Or, en général, le HDRiste n’en a rien à battre: il ne veut perdre aucun putain de détails sur sa photo de la côte normande au lever du soleil. Ca donne ça:


Je ne m’amuserais même pas à discuter de l’intérêt du sujet: ombres inexistantes, détails partout les mêmes, saturation à fond les ballons. Image plate et criarde mais bon, c’est HDR…

Le summum étant quand même la photo prise au grand angle d’un vague truc art contemporain avec un ciel psychédélique:

Il a même l’inconscience de signer, cet ahuri. Je ne sais pas vous, mais ça me fait furieusement penser à ça.

Encore un exemple de disparition complête de profondeur: les plafonds sont de la même luminosité et saturation que les murs ou le plancher. On ne peut se fier que sur sa déduction, parceque l’on connait une église, pour savoir qu’il y a de la profondeur. Il a encore signé, ce mec est un génie de la photo kitsch-gerbative. J’hésite à lui proposer une collaboration pour étudier un nouveau modèle d’épilepsie. Le plus drôle c’est dans les commentaires: il avoue avoir diminué la saturation…

Je vous rassure: moi aussi, j’ai commis ce genre de… ‘d’images’. Mais je n’avais pas le net à l’époque, ça m’a sauvé. Et en fait, c’est ça qui me fait marrer: Les images HDR vues au-dessus, ce serait de la peinture ou de la 3D, tout le monde agonirait les auteurs de sarcasmes (avec raison) parcequ’on perd 2/10ème à chaque oeil en les regardant. Mais là, non, c’est du HDR…

A mon avis, ce qui perd le HDRiste c’est qu’il veut toujours trop en montrer. Or une photo, c’est un choix: oui, entre le ciel et la terre il va falloir choisir entre celui qui est mis en valeur et l’autre qui est trop sombre/clair. Oui, il va falloir choisir un sujet, une direction, une intention, au lieu de foutre toutes les informations sur la même photo criarde et plate. Le HDR sur les paysages, ça revient un peu à la photo de Tatie Josette qui fait coucou devant la pyramide du Louvre: Tatie Josette et la pyramide ne sont pas forcément ratées, mais on ne sait pas ce qu’il faut regarder.

Ensuite, évidemment qu’il y a de ‘bons HDR’: c’est quand même un super outil. Si on reprend la cathédrale dont le lien est posté plus haut, on peut très bien imaginer déboucher quelques ombres, ou laisser deviner quelques détails qui seraient impossible à voir sur une photo normale. Mais les ombres doivent rester des ombres, et non pas des zones où la couleur est différente.
Je suis certain que plein de gens l’utilisent de manière intelligente, mais ce ne sont pas ceux qui mettront ‘HDR’ dans les tags de leur image: ils savent que ce n’est pas le plus important.

Pour les autres, je veux bien leur envoyer un litre d’essence :]

52 réponses sur “Sauvez une photo, brulez un HDRiste !”

  1. oui, comme pour tout, c’est une question de dosage (c’est ce qu’on me répond quand je demande ce qui coince dans mon humour, mais ça s’applique en photo).

  2. Je ne crois pas que le but de la plupart des photographes utilisant l’HDR (enfin le tone mapping) soit de vouloir tout montrer, mais juste de casser l’aspect réaliste des photos et les rapprocher ainsi de la forme illustrative où la dynamique lumineuse est beaucoup plus aplatie.
    Après, qu’il y ai des excès et que tu n’aime pas ce rendu c’est autre chose… Mais l’intention est assumée, je pense pas qu’ils cherchent un dosage sur les ombres.

  3. J’ai le même sentiment que Divide. Je n’y connais rien en photo mais j’ai pas trop compris ce que tu détestais tant, enfin, pourquoi. La première photo me fait beaucoup plus penser à une peinture qu’a une photo, et en ce sens là je trouve ça plutôt chouette/réussi.
    Faudrait demander à ces gens quelle motivation pousse à prendre ce genre de photo.

  4. divide et Poirette – Je suis d’accord avec vous sur le principe, mais j’ai de gros doutes sur l’application à 95% des gens qui font du HDR. C’est un peu comme dire que tous les japonais font le ‘V’ de la victoire sur les photos en signe de protestation ironique contre la bombe atomique, l’impérialisme américain et les bases d’Okinawa…
    Ce serait bien, y’en a peut-être quelques uns qui le font, mais j’ai de gros doutes sur l’ensemble…

  5. Ouais, d’ailleurs sur les 3, il n’y a que la première qui est (je trouve) plus ou moins réussi – qui fasse peinture. La dernière « 3D » est vraiment supra kitch. On dirait une combinaison de filtres/tutos photoshop.

  6. en gros, un hdr devrait subtilement permettre de déboucher certaines zones de l’image et la plupart du temps, il fait ressembler l’image à une illustration kitsch d’hotel formule 1 :

  7. Caroline – Je suis bien content qu’elle soit pas sur mon compte Pix, celle là !

    J’ai pas trouvé de ‘bons HDR’ sur Flickr, donc tant pis j’en mets un d’un Wefragé (il se reconnaitra et après tout c’en est un que je trouve ‘bon’, donc ça ira):

    On est d’accord que c’est presque de l’impressionnisme, pourquoi pas. Mais c’est quand même vachement moins saturé que mes autres exemples.

    Un autre détail qui me fait dire qu’ils veulent trop en montrer (dont celui là): la plupart mettent l’horizon au milieu, signe qu’ils ont bien le cul entre deux chaises…

  8. Pareil que Syla, le HDR de monsieur tout le monde, je deteste. C’est toujours dégueulasse. C’est fait sans aucun gout, et ils transforment des photos sans intérêt en paysage psychédélique.
    Le bon HDR on ne devrait pas le voir, à partir du moment où on commence à se dire « oula c’est bizarre, cette partie devrait pas être si bien exposé », boom, FAIL, c’est qu’y’en a trop.

    Exemple que j’avais trouvé lors d’un cri de colére un peu similaire sur un autre forum :

  9. 95% des photos sans hdr sur le net n’ont pas d’intérêt non plus. 🙂

    Le « hdr » au-dessus de moi ça ressemble plutôt à un layer Screen sur adobe avec du gaussian blur.

  10. C’est mortel la dernière photo, ça fait exactement le même effet que le LSD, mais exactement ça, je suis sur le cul oO
    La seule petite différence, c’est qu’avec la drogue, ça respire.

  11. Un autre détail qui me fait dire qu’ils veulent trop en montrer (dont celui là): la plupart mettent l’horizon au milieu, signe qu’ils ont bien le cul entre deux chaises…

    Je comprend pas trop ou tu veux en venir avec ton histoire de cul entre deux chaises. T’as l’air de considérer qu’un horizon au milieu == un cadrage raté, je te conseille d’aller jeter un oeuil à l’ouvrage « errances » de Depardon.

    (Quant à l’hdr je suis globalement d’accord avec ce qui a été dit, mais il faut dire aussi que c’est techniquement assez difficile a maîtriser pour obtenir un bon résultat qui ne fait pas trop flashy, c’est normal d’en trouver proportionnellement plus de mauvais que pour d’autres techniques spécifiques de photos. On peut notamment en trouver une flopée de réussis parmi les wallpapers d’interfaceLIFT)

  12. J’attends l’avis de Positivefunk, le seul véritable expert ès photographie de wefrag.

    L’exemple de Kruks est étrange, le HDR rend tout fade et terne sur ce coup.

  13. En fait le HDR c’est dégueulasse parce que 90% des gens passent les 3 images dans le soft et s’estiment contents du résultat. Les vrais eux passent des heures à gerer le tone mapping zone par zone.

    Enfin parfois le hdr c’est pour la qualité artistique du process moins que pour le sujet de la photo, parfois c’est pas mal.

  14. Je n’aime pas le HDR. Je suis d’accord avec Syla. Et je veux bien qu’on me montre un exemple ou ça fait pas carte postale pour touriste beauf (même celle que Syla met en exemple je trouve ça pas fin et pas très beau « oh regarde le orange du ciel se retrouve sur le orange des arêtes des toits »). Celle de Seita c’est tellement artificiel que c’est comme une photo sur laquelle on collerait des couleurs/textures sans rapport.

  15. Aliocha a dit :
    C’est mortel la dernière photo, ça fait exactement le même effet que le LSD, mais exactement ça, je suis sur le cul oO
    La seule petite différence, c’est qu’avec la drogue, ça respire.

    C’est exactement pour ça que j’adore les HDR comme ceux que vous détestez tous.
    Je n’y connais rien en photo donc je ne juge pas des qualités techniques ou artistiques, mais pour moi ce type d’image c’est un peu des photos en champi-vision.
    J’irais pas accrocher ça dans ma chambre mais j’adore regarder ça nostalgique des aprems nuages qui parlent et de toutes ces couleurs qui n’existent pas en vrai (quand le bleu n’est pas juste bleu, il est BLEU – comprenne qui pourra).

  16. Je vois pas où est le cul entre deux chaises, justement de part le côté hdr, il a jugé que l’image est aussi importante au dessus que en dessous de l’horizon.

    Ceci dit, le hdr m’a tellement dégouté pour obtenir un truc bien que : 1 – j’en ai jamais sortit, 2 – j’ai abandonné. Je considère que j’ai déjà beaucoup plus à apprendre sans, avant de faire mumuse avec ce genre de choses… quand je ferais des cadrages qui tuent leur mère après je pourrais y réfléchir.

  17. ̧Ça dépend de ce que tu veux faire. J’ai commis plusieurs atrocités mais je n’aurais pu déboucher la dynamique sans HDR là :

    Et puis dès fois c’est marrant (et je fais de la photo pour MON plaisir) de faire péter les couleurs quand t’as un truc tout terne mais avec du potentiel :

    (En fait ce sont des tonemaps, juste depuis le RAW.)

  18. Stop calling it HDR !
    ces photos n’ont rien d’HDR, ce sont juste des trucs manipulés dans le logiciel Photomatix (ou un quelconque plugin photoshop). Pour qu’une photo soit considérée HDR (ou au moins MDR) il faut qu’elle contienne des données non représentables sur votre écran (je n’inclus pas les problèmes de colorimétrie là dedans). Donc aucune de ces photos n’est HDR.
    Ne les appelez pas tonemapped non plus. Il y a 36000 algos de tonemapping et celui qui est utilisé n’est pas particulièrement brillant. Par exemple on peut dire que votre appareil photo quand il shoote en jpeg, fait du tonemapping aussi (comme M Jourdain).
    Appelez-les : photomontages, combinaisons de plusieurs expositions (plusieurs prises de vues ou une seule prise de vue), manipulations (dans le sens manipulation au développement), etc.

  19. Poirette a dit :
    J’ai le même sentiment que Divide. Je n’y connais rien en photo mais j’ai pas trop compris ce que tu détestais tant, enfin, pourquoi. La première photo me fait beaucoup plus penser à une peinture qu’a une photo, et en ce sens là je trouve ça plutôt chouette/réussi.

    Comme souvent, je suis daccord avec Poirette. Ce débat pour ou contre le HDR me fait penser au « pour ou contre le surréalisme en peinture »: laissez les gens faire ce qu’ils aiment bon dieu.
    Le HDR fait passer quelque chose, plus ou moins bien en fonction du talent du photographe, mais ca fait passer quelque chose.

    Je suis bien plus emmerdé devant une photo toute bête dont le tocard sans talent qui l’a prise a poussé le contraste à fond pour faire un effet trop badass que devant une photo avec HDR.

  20. comme il drague poirette l’autre hé !

    le problème, c’est que le surréalisme n’est pas vraiment une solution de facilité. le « hdr » qu’on voit sur le net la plupart du temps c’est un coup de moulinette magique sur une photo pourrie … pas un choix artistique développé.

    Enfin, c’est l’impression que j’ai et je n’inclus bien sur pas TOUTES les photos hdr.

  21. « Je suis bien plus emmerdé devant une photo toute bête dont le tocard sans talent qui l’a prise a poussé le contraste à fond pour faire un effet trop badass que devant une photo avec HDR. »

    Ben ouais, le mec qui a fait une photo HDR, il bracketé sur 3 ev, ça mérite bien un peu de respect!

  22. niam75 – Haha, violente !

    moumou – Oui oui, on est d’accord pour le cadrage. C’est simplement que la dénomination HDR + les couleurs saturées + l’horizon au milieu commence à être suspicieux.

    Seita, SnippyHollow – Les votres ont le mérite de n’être pas agressives, c’est déjà ça. Ces créations, je les trouverais bien mieux en mouvement: on récupérerait le volume en gardant le traitement graphique.

    Shinoda – Nan, à mon goût la plupart sont atroces: http://www.flickr.com/photos/thepretender/2259664575/in/set-340265/ et http://www.flickr.com/photos/wili/2090459727/ par exemple…

    LeGreg, Ze_PilOt – J’étais certain que vous alliez rappliquer :] Oui, vous avez raison. J’avais un peu la flemme de faire un rappel complet du tonemapping.

  23. j’adore! c’est très bon de critiquer, ca nous permet de nous rassurer de faire partie des bons des purs, ca fait du traffic sur le blog et encore + de publicité pour le HDR 😉 Le pire, c’est que ca vend, + c’est dégueu comme HDR selon vos critères et mieux c’est!

    Ce qui est moins drôle, c’est que une image ALL RIGHTS RESERVED, on doit demander avant de la publier sous peine de poursuites (surtout quand on la met physiquement sur son blog), ce que tu n’as pas fait. En tant qu’artiste, je suis CERTAINE que tu n’aimerais pas que ca arrive!

    Quant a celle la: http://www.flickr.com/photos/thepretender/2259664575/in/set-340265/ c’est un DRI réalisée sans photomatix

    Je pense que tu devrais t’attendre a des nouvelles d’Artie pour l’utilisation de sa photo. Usage non commercial ou pas, all rights reserved ou creative commons, pas d’usage sans notification d’utilisateur, surtout pour mépriser.

  24. « (PS : David Giral est une femme ? “Certaine”) »

    Et c’est lui qui demande ça..

    Sinon, pour remettre de l’eau dans le moulin…

    Normallement, quand on assemble des images pour sortir une HDRi, on utilise photoshop ou, avant, hdrshop.

    Hier, pour tester si c’était plus rapide, un collègue a essayé de merger une image avec photomatix… Maintenant, je comprend mieux les résultats obtenus avec ce soft de merde. J’en ferais un article dès que j’ai 5 min.

  25. Bah j’arrive à la fin du clash… Je ne fais pas de HDR parce que je ne sais pas ce que c’est. Je ne fais que tu tone mapping, et je suis content que personne ne l’ai remarqué.

  26. houla tu t’enflammes David… Déjà ici c’est petit on est entre nous et pas sur des grosses plateformes de blogs ensuite le trafic on s’en tape y’a pas de pubs et si y’en a c’est la plateforme qui touche pas nous.

    De plus dans la résolution proposée je crois que n’importe quel tribunal conviendrait de la notion d’extrait et je serais curieux de voir un particulier vraiment inquiété car je ne vois pas le préjudice financier et le préjudice moral n’existe pas ici.

    Enfin en tant qu’artiste interdire à un particulier de propager son oeuvre dans un cadre non commercial sous couvert de copyrights c’est juste l’inverse de l’esprit des lois sur le droit d’auteur (bien détournées par les industries de la culture et leurs budgets juridiques) et surtout c’est brader sa qualité d’artiste pour devenir un vulgaire épicier.
    Mais bon ce n’est que mon avis et je me doute que tu as watmille arguments comme quoi dans le monde actuel un photographe se doit de protéger ses clichés avec des restrictions aussi serrées.

    Ps : ce n’est pas parce qu’on a passé 12h à faire son « HDR » sous topshop que le résultat est particulièrement heureux. En l’occurrence c’est loin d’être moche mais tous les pseudo HDR ne sont pas de cette qualité.

  27. David Giral – Tu as peut-être raison en ce qui concerne les droits des images, et ça ne me dérange pas de mettre des liens à la place des photos incriminées. J’ai de gros doutes au point de vue ‘juridique’ (voir Bestaflex), mais ça ne changera rien au ton de l’article, hein.
    Par contre là où tu te trompes c’est que si ça m’arrive, tant qu’on met mon nom et qu’on ne la vend pas, j’en ai absolument rien à carrer. Et non, je ne me considère pas comme un artiste.

    En dehors de venir jouer les justiciers pour des photos qui ne te concernent pas et puisque tu es un photographe, tu pourrais nous dire alors pourquoi tu aimes et réalises ce genre de photos ?

    Caroline – Je commence à économiser dès ce soir. Je pense que David Giral est un homme étouffé d’indignation, d’où ladite faute de frappe.

    Ze_PilOt – Ah, ça m’intéresse et je pense que je ne suis pas le seul.

    PositiveFunk – Là, tu te trompes en disant que tu es passé inaperçu. Y’a un temps, tes paysages étaient couverts de halos et de saturations douteuses. Mais c’est vrai que tu t’es bien calmé ou est devenu plus subtil depuis :]

  28. les halos et les saturations, ahaha que de bon souvenirs. Contraste max, curseur de balance tout à droite pendant une semaine. Rien que pour voir. (pour ensuite refaire la même chose 2 mois plus tard par curiosité). Mais c’était pas du HDR!

    La photo, c’est pas le réel, alors faire genre que le HDR nique la réalité (couleurs, ombres) ça me fait un peur rire. Personne ne voit la vie avec une profondeur de champs d’ un 80 mm 1.8 ou un 200mm 4.0

    le fait même de cadrer une photo te coupe de la réalité pour créer la tienne. Vive les photos pourries, les bonnes photos, le HDR, le tone map… Plus ils sortiront ces outils, mieux on se porte.

  29. Je suis d’accord avec Syla. Néanmoins, je crois que le HDR devrait simplement être mis dans une catégorie à part, en dehors de l’univers photographique puisqu’il n’utilise que le medium et essaie de se jouer de règles qui font de la photo … la photo.

    Après, concernant les droits d’images, les photos peuvent être utilisée, a fortiori si l’auteur de mentionne rien sur son site, dans le cadre d’un usage non lucratif. Quant à la probabilité que l’auteur s’aperçoivent qu’elles ont atterri ici …

    De même, le HDR est bien souvent le moyen de faire en post prod ce qu’on ne fait pas durant la prise de vue; a savoir faire une mesure pondérée sur la zone la plus claire et la plus sombre de l’image et exposer en conséquence… hormis des différences de genre 4 ou 6IL (style plein soleil en été dans une ruelle sombre (… et encore) la photo peut être correctement exposée. De même, une fois qu’on a compris que faire de la photo signifiait faire des choix, on expose en conséquence… parce que vouloir prendre en photo le paysage puis le passé en HDR … disons qu’en fait, ça fait penser à des peintres plutôt flemmards plutôt qu’à des photographes.

    Je partage également le point de vue du « cul entre 2 chaises » parce que tout simplemenent quand on fait des photos de paysages … ben on fait pas des photos en portraits. (vertical) Sans même parler du non respect de la règle des tiers ou du triangle d’or, hein, j’vais pas pousser plus loin. XD

    Concernant l’explication sur les ombres, respect, je le savais pas. Ca va m’être bien utile d’ailleurs 😉

  30. Bonjour Syla. Je partage globalement ton point de vue sur le HDR, néanmoins, je ne vois absolument pas en qualité de quoi tu peux décréter de son bien fondé ou non, y compris vis à vis de photographes que tu trouves kitch, non avenus etc. Ce que j’essaye de dire c’est que, à l’image de la peinture, une discipline artistique évolue, change, en fonction de son temps, des possibilités offertes etc etc. Ainsi naissent les mouvements. En peinture, je n’aime pas le Fauvisme, et à son « apparition », il a trouvé grand nombre de détracteurs, tout comme les autres mouvements d’ailleurs. Est-ce qu’aujourd’hui je peux décemment dire que le fauvisme n’a pas d’intérêt dans la peinture? qu’il n’est pas de la peinture? ou qu’il n’a pas ouvert des voies dans la peinture? Bien sûr que non je ne peux pas. Par contre je suis heureux qu’il ne représente pas TOUTE la peinture à lui seul…

    Critiquer la technique bas de gamme de certains, leurs choix artistiques etc, est une chose normale, saine, et (selon moi pour tes premiers exemples) pertinente. Mais attention à ne pas servir trop de clichés façon « la photo DOIT faire ceci ou cela des ombres », sinon tu vas ressembler bien vite à un théoricien coincé à la Bazin pour le cinoche (avis non objectif « d’Eisensteinien », bien entendu). Selon moi, la photo doit permettre de jouer avec des codes pour obtenir des résultats différents (plus ou moins heureux). Bref : de la représentation, de l’image.

    Enfin deux dernières remarques gratos : concernant le fameux cul entre deux chaises, j’avoue que ce genre de construction me débecte, mais je ne vois pas en quoi elle est un signe de mauvaise qualité d’une photo.
    Et puis, quand je lis dans le commentaire de « Sya dit » : « quand on fait des photos de paysages … ben on fait pas des photos en portraits. (vertical) », je me dis qu’il vaut mieux lire ça que d’être aveugle… et quand on cadre il faut penser à faire entrer ça dans des formats existants? ou on considère qu’on fait ce qu’on veut et surtout qu’on adapte son oeil à son sujet?

  31. PositiveFunk – Ce serait intéressant que tu nous montres les images avant et après tonemap. Si en plus Ze_PilOt nous fait un article avec l’utilisation de Photoshop, ça serait sympa.

    niwatori – Tu as évidemment raison, je n’ai pas à dire ce qui est de la photo ou pas (en plus, j’adore les photos floues). C’est vrai que mon article est déséquilibré, pour la simple raison que je n’ai pas trouvé de ‘bons’ HDR. En y re-réfléchissant, je trouve ma comparaison avec Bryce3D assez bonne. Je m’explique: quand Bryce est sorti, on s’est retrouvés avec un logiciel (trop ?) facile d’accès, qui pouvait donner des paysages impressionnants assez vite (impressionnants pour un débutant) mais avec un défaut énorme: une sursaturation des couleurs, un rendu très plastique par défaut, une ‘patte’ Bryce qui le rendait reconnaissable à des kilomètres. Plein de débutants en ont fait et encore plus se sont moqués d’eux. L’accès était tellement facile et tellement de mauvaises images ont été produites, que ça a décrédibilisé le soft (alors qu’on peut faire des paysages très corrects avec).

    Et là, il me semble qu’on a exactement la même chose: c’est très facile, et je pense que la plupart veulent en mettre plein les yeux sans se fouler. Et ce que je ne comprends pas, c’est que ça passe. Tout le monde s’extasie sur la sursaturation, par exemple.

    C’est peut-être tout simplement qu’il y a plus de personnes avec appareil photo que de personnes avec Bryce, et donc on a encore plus de tentatives.
    Mais j’ai vraiment l’impression qu’on se retrouve avec la photo à faire les mêmes divagations qu’avec les débuts des Raytracers il y a 10 ans. Ensuite, à partir du moment où c’est moins agressif (genre les images de SnippyHollow ou Shinoda, précédemment), pourquoi pas.

    Je suis vraiment curieux de l’avis de Ze_PilOt sur l’utilisation de Photomatix et Photoshop, pour savoir si là aussi y’a un problème de logiciel pas assez maitrisé. Et j’aimerais bien avoir l’avis d’un ‘vrai’ photographe qui vend ce genre de trucs et pourquoi il préfère ça à une image ‘simple’, correctement exposée.

  32. Je ne fais pas de HDR pour du HDR, la technique c’est juste une technique, c’est comme choisir choisir peinture a l’huile ou aquarelle.

    Quand je retouche mes photos, j’utilise mon intuition sans me préoccuper de ce que va penser qqu’un. J’encourage les gens quelques soient leur niveau car je crois que tout le monde a le potentiel pour être talentueux.

    J’explique même ma démarche ici (video de making of…)
    http://blog.davidgiralphoto.com/2010/01/18/making-of-christmas-eve-at-the-henri-julien-bookstore-montreal-canada/

    critiquer ne sert à RIEN, c’est une habitude culturelle ancrée dans la société francaise de dire « tu ne peux pas… », « tu n’es pas un vrai artiste », ou « tu as pas le diplome, oublies ca ».

    alors, j’ai pas lu ton blog, mais je serais plutot intéressé a savoir quel était ton état d’esprit quand tu as pris tes photos, les sensations les odeurs les sentiments, comment tu as composé, pourquoi, etc…

    Je peux mieux le faire maintenant… quand j’étais embué a faire comme toi et chialer, c’était vachement plus dur!

    Par exemple, ca m’a pris 2min pour voir que tous tes portraits prenaient des gens en pleine réflection, méditation et introspection, et que tu as du talent pour percevoir ca. Peut-être que tu vois ca chez les gens car tu réfléchis beaucoup aux choses…. A aucun moment je n’ai laissé des paramètres techniques me guider.

  33. Critiquer sert à donner son point de vue sur un sujet et à échanger … je n’arrive pas à croire perso que tu sois vexé par ça et que tu n’arrives pas à comprendre qu’on ne puisse pas donner son avis.

    Ok, tu fais du hdr … c’est super ! Continues, mais tu peux aussi comprendre que d’autres ne trouvent pas ça intéressant non ?!

  34. L’émotion émanant d’un visage ou d’un portrait et beaucoup plus facile à retranscrire que l’émotion d’un paysage ou d’une architecture, faire du HDR en portrait à peu d’intérêt, d’ou le peu d’intérêt que j’ai pour ces techniques.

    David Giral à sa technique pour faire du HDR, j’ai ma technique pour aborder les gens. Peut être qu’un jour je ferais du HDR mais c’est pas le cas.

    Cela dit… HDR, mauvaises photos… Il y a 10 000 fois plus de photographes qu’avant, je trouve ça normal que des gens tatonnent pour comprendre (ou pas) comment leur appareil fonctionne et ce qu’ils veulent en faire de leurs photos. Je ne comprends pas trop pourquoi on se devrait de casser du sucre sur des outils comme le HDR ou le tone map.

    Aparthé Sur les photos de wefrag, personne ne fait du dodge / burn… et c’est normal, parce qu’il faut bien jouer avec les curseurs saturations et contraste pour se marrer au début. Et c’est là ou je rejoins syla, c’est qu’il y a des photos qui mériteraient un traitement « normal » avant de faire du Tone map ou du HDR.
    Fin Bref.

  35. @niwatori:

    Je citerai quelque chose de très simple : La liberté, c’est les règles. Et puis pendant que je suis dans les citations: « ignorance is strength » (1984)… Ca à l’air d’être un oxymore, et pourtant, si tu réfléchis deux minutes, tu te dis que c’est plutôt vrai.

    Grosso modo, un paysage vertical c’est un peu un oxymore visuel, si tu dégages pas autre chose qu’un HDR fait en 5 minutes parce que t’as « bracketé » ton appareil à l’arrache et réglé les options de merge aussi rapidement, autant dire que c’est un peu stérile comme concept.

    La prise de vue verticale est de plus beaucoup plus risquée que la prise de vue horizontale, car si la dernière à bien « horizon » suivit d’un joli suffixe « al » derrière, la première … n’a étymologiquement rien à voir avec une quelconque appréciation du paysage. Mis à part la masturbation intellectuelle derrière la linguistique, je pense qu’on utilise un vocabulaire pour autre chose qu’exprimer du vide.

    Donc oui, ta créativité elle fait ce qu’elle veut, mais entre justifier des mauvaises prises de vue sur son dos (et contre son gré, limite) et dire que toutes ces photos auraient été un tantinet meilleures si les types n’avaient respecté ne serait-ce qu’une pauvre règle…

    Quant à l’avis « d’un vrai photographe » (Syla), je t’envoie vers ce lien http://coxi.deviantart.com/art/fake-floor-150633095

    et pour les flemmards, je cite : « I decided to submit this one now because i’m sick of seeing so much overused HDR where all the tones, details and contrasts get raped that it makes my eyes bleed.

    HDR stands for « high dynamic range » and has great possibilities.. but a photo should be a photo and not only about a certain technique that ruins everything of the picture when overused like in so many cases. »

    😉

  36. @Sya : « Grosso modo, un paysage vertical c’est un peu un oxymore visuel, si tu dégages pas autre chose qu’un HDR fait en 5 minutes parce que t’as “bracketé” ton appareil à l’arrache et réglé les options de merge aussi rapidement, autant dire que c’est un peu stérile comme concept. »

    Tu vois bien que ce qui pose problème, c’est la pauvreté d’une technique. Rien à voir avec le fait d’être en paysage ou en portrait. D’ailleurs tu as commencé par une affirmation bien arrêtée « quand on fait du paysage, on cadre horizontal », pour glisser sur « c’est un oxymore de faire du vertical pour un paysage », c’est à dire une figure de style, un parti prit, bref quelque chose de légitime, pour enfin ne parler que d’une technique bâclée et mal maîtrisée, qui est, effectivement, synonyme de mauvaise qualité… Tu comprendras que quand tu me dis « réfléchis deux minutes », ça m’amuse. C’est pas pour autant que je vais te citer le Cogito ergo sum…

    Pour le reste je suis plutôt d’accord avec toi, simplement ne résume pas une mauvaise photo à un cadrage raté et n’en dégage surtout pas des règles révolues depuis la Renaissance. Le fait d’avoir cadré l’horizon au milieu de la photo est plus sujet à débat que le fait d’avoir cadré verticalement.

    Je ne veux pas aller plus loin, je ne veux absolument pas lancer un débat entre nous sur un blog qui n’est pas le mien. J’ai juste réagi à une de tes phrases.
    Bonne continuation.

  37. @niwatori:

    Je « glisse » peut-être selon une interprétation quelque peu hâtive de ma phrase qui était, en plus littéraire: si un photographe veut faire un paysage, il ne fait pas un portrait. Le jeu de mot sur le fait qu’un cadrage portrait est également un terme technique (que j’ai préféré clarifié) est à prendre, ici, comme une touche d’humour teinté de cynisme peut-être, je te le donne si tu veux. 😉

    Néanmoins, je suis beaucoup plus circonspect sur le fait que ce paysages ait été l’objet d’une réflexion plus poussée qu’un simple : je cadre en vertical pour mettre à la fois le ciel et « le sol » et j’utilise le HDR parce que j’ai envie qu’on voit tout. Attention, je ne généralise pas, je réagis uniquement sur cette photo depuis le début:

    http://pix.wefrag.com/i/c/3/1/f/f/10562f2271be7107149d152a629c951b.jpg

    😉

    Quant à l’évolution de ma pensée, elle est bien simple, et somme toute cohérente: La prise de vue verticale en paysage, tout comme les oxymores en littérature, est un parti pris, une figure de style … à utiliser a bon escient. D’où la nécessité d’une réflexion au préalable, et, faute d’une telle réflexion, autant se cantonner à des règles simples et « bien huilées » qui rendront un meilleur hommage a un point de vue — somme toute très joli par ailleurs — qui a été passé, de surcroit, a la moulinette du HDR qui lui enlève l’essence même de la photographie pour aller côtoyer celle de la peinture. (sans oublier qu’en voulant augmenter les couleurs et les détails, on fait un pied de nez au réalisme et à l’impressionnisme. Mais pourquoi pas, après tout!)

    Et puis « less is more ». Même si je ne suis pas toujours d’accord, je veux bien utiliser cette phrase pour cette photo. Bonne continuation à toi aussi. C’est rare de pouvoir échanger des opinions intéressantes.

    P.S. pour 1984, c’était un clin d’œil au totalitarisme des règles(de la photo?) et que pour le photographe débutant, « ignorance is strength ». Peu de gens feraient de la photographie s’ils étaient obligé d’utiliser un appareil en manuel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *