Asaruto gâruzu

Le dernier film de Mamoru Oshii est sorti.
Oshii avait tourné deux courts métrages tournant autour du ‘sujet’: ‘Kentucky no Hinako’ que vous pouvez voir ci-dessous (Après ‘Avalon’, Oshii remet du marron. Le marron est décidément la couleur du futur):

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=39CJKgePAI4[/youtube]

…et ‘Assault Girl 2’ que je n’arrive pas à trouver sur le net, c’est bien dommage (il fait partie d’une compilation de court-métrages).

Bref, pour ‘Assault Girls’, vous pouvez découvrir un trailer, heuuu… là:

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=4Y_Xvr-ZbEA[/youtube]

Vu comme ça, ça fait un peu film pour fan de ‘Monster Hunter’: des combinaisons moulantes, des escarpins sur un champ de bataille et des gros monstres. Le pitch qui transparait le confirme d’ailleurs: alors que 3 mercenaires en cuir et talons dégomment de la baleine volante des sables, arrive une baleine des sables encore plus grosse…

Et c’est justement l’effet voulu: avec ‘Avalon’ et ‘Ghost in the Shell’, on sait bien qu’il adore jouer à la frontière entre réel et virtuel. Parmi les indices que j’ai pu trouver, il semble acquis que tout ce que l’on voit n’est qu’un MMORPG du futur. Reste à espérer qu’il arrive à présenter ça aussi bien que dans ‘Avalon’. Parmi les tokyoïtes, y’a des motivés pour aller le voir ? Il sort le 23 à Roppongi.

22 réponses sur “Asaruto gâruzu”

  1. Je voudrais juste le nom de des actrices principales de Assault Girl, parce que en caractère japonais…

    Sinon, certains passages donnent envie de faire des gifs animés, tellement on sent l’actor studio.

  2. Kiru ~ KILL qui contient Assault girl 2 est trouvable ( par des moyens hautements répréhensibles, mais parfois bien pratiques ! ) dans sa VOST anglais sous le nom de « Rebellion The Killing Isle » !

    Le film en lui même est pas terrible et seul le court d’Oshii vaut le coup d’oeil !

  3. Y’a quoi comme bons films jap?
    J’ai l’impression qu’ils font que de la merde avec sfx un peu cheap.
    Je crois que j’ai aimé que Battle Royale (qu’est de la merde pour un paquet de gens aussi).

  4. J’ai testé des films visuellement accrocheur genre Casshern et Goemon mais qu’est-ce que c’est mal joué (et chiant).

    Le premier Ring était pas mal mais ça ne se matte qu’une fois.

    Le Japon a vraiment un mauvais cinéma? La Corée a sorti des pures merveilles et je pourrais même citer une dizaine de bons films chinois.

  5. euh … tu voulais dire que le cinéma japonais est incroyable et que le nombre de bouses coréennes et chinoise est innombrable non ?

    Perso pour moi le cinéma japonais et coréen c’est du cinéma à la con bang bang, lunettes de soleil et colombes qui s’envolent toutes les 3 minutes.

    Alors mon point de vue est très réducteur mais le cinéma japonais est extrêmement riche et reconnu comme tel.
    Bien sur, ça dépend quel type de films tu cherches … t’as vu quoi de japonais que tu n’as pas aimé que je puisse te conseiller ?

  6. Caroline, j’ai rien vu de japonais et de très bon, donc n’hésite pas à balancer ton top 10, j’demande qu’à découvrir ce qu’est le bon cinéma jap. 🙂

    Je vais déjà voir pour les films d’El_Porico.

  7. non, sud coréen (bon basé sur un manga japonais 😉

    ouais donc … regarde déjà là : http://blogs.wefrag.com/-V-/2009/08/11/cinema-japonais-commencons-par-la/

    Sinon :

    films de samourais classiques ou pas :

    Après la pluie (un samouraï et son épouse coincés dans un hotel près d’une rivière en crue, lent et ambiance, très sympa)
    Twilight samurai (http://www.youtube.com/watch?v=7sEdxb3I3dk&feature=related)
    Rashomon (Vieux classique, faut aimer mais le scénario est vraiment bon)
    Les 7 samouraïs (Idem, incroyable).
    Harakiri (film de samourai aussi classique, que j’ai longtemps pas maté à cause du titre mais qui est incroyable)

    Departures (http://www.youtube.com/watch?v=4E6nkJt4iGk)

    De ou avec takeshi kitano :
    Violent Cop
    Hana-Bi
    L’été de Kikujiro
    Furyo

    … pfff, j’ai que du classique qui sort, dommage je reposterais si j’ai plus d’inspiration (pas accès à mes dvd maintenant 🙁

  8. BalrogAlastor a dit :
    Et à part des films de Samouraï, des films gore sfx en carton, drama et des animes ils font des trucs bien ? 😮

    Ils ont Oshii, et ça, ça calme grave !

    Pis y’a aussi Shinya Tsukamoto (Bullet Ballet !), Kitano (Presque tout !), et aussi Hideaki Anno (Hors Evangelion, Shiki-Jitsu est . . . particulier), Ryùheï Kitamura (son Gordzilla demeure un must !). Nan franchement y’a de quoi faire.

  9. Lunatic – Meisa Kuroki, Rinko Kikuchi et Hinako Saeki.

    El_Porico – Ah, je m’insurge. Oneechanbara, c’est nul et putassier (mais si on est bourrés et qu’on aime les zombies et les katanas, c’est rigolo). Assault Girls, il y a une chance pour que ce soit un peu intelligent, à la ‘Avalon’. Il y aussi une chance pour que ce soit nul avec des scènes d’action cheap et des dialogues incompréhensibles à la ‘Ghost in the Shell’.

    Mercy – Ah merci, je connaissais pas le nom anglais.

    Comme superbe film classique, il y a aussi ‘Les contes de la lune vague après la pluie’ (Ugetsu Monogatari).

  10. Il y a Sogo Ishii, mouvance punk.

    ELECTRIC DRAGON 80 000 V
    Shuffle
    Dead End Run

    Il y a Shinya Tsukamoto, mouvance cyberpunk mais pas que. Comtemporain, noir, violent.

    Tokyo Fist
    Tetsuo
    Bullet Ballet

    Il y a Hirokazu Kore-eda qui signe des drames d’une grande sensibilité.

    Nobody Knows
    Still walking
    Distance
    After Life

    Il y a IWAI Shunji, qui s’approche d’un Kore-Eda.

    Picnic
    All About Lily Chou-Chou

    Il y a YAMASHITA Nobuhiro. Drames contemporains.

    Linda Linda Linda
    Hazy Life

    Il y a Takashi Miike, qui passe du gore à la poésie, du grotesque au génie. Mais toujours avec brio.

    Visitor Q
    Rainy Dog
    Ichi The Killer
    Bird People of China

    Il y a Sion Sono. Qui joue la carte des travers de la société japonaise.

    Love Exposure
    Suicide Club

    Il y a AOYAMA Shinji qui fait des films magnifiques qui nous marquent.

    Eureka
    Eli, Eli, Lema Sabachthani

    Il y a Tokyo Zombie, comédie complètement burlesque et satyrique.

    Il y a les années 60-70. Avec des chef-d’oeuvres comme le vagabond de tokyo. Indémodable.

    Il y a les pinku eiga. Les films de yakuza et de gangs.

    Et puis il y a Kitano, Miyazaki et Kurosawa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *