Le dernier train est toujours flou

Flou de l’excès d’alcool ingurgité. Gourd de fatigue accumulée avant d’avoir couru. Assourdi de musique et brinquebalé de cahots. Le train est le seul lieu où l’on attend. Hors du temps, sans pouvoir penser à la semaine passée ni vouloir songer à la semaines suivante. Le dernier, c’est une pause entre hier et demain.

5 réponses sur “Le dernier train est toujours flou”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *