Je mêle de l’essence de la lavande et du vodka

Je travaille un peu avec Souriante en ce moment, ce qui me permet de découvrir de nouveaux horizons musicaux.

Des étendues encore vierges, sur lesquelles la main de l’Homme n’a jamais mis le pied. Enfin, l’oreille. Et on comprend un peu pourquoi, y’a des étendues qu’on devrait laisser enfouies, faut pas déconner.

J’ai déjà parlé de l’attrait maladif qu’ont les Japonais pour le français ? Hé bien ils le font aussi en musique.

Autant, quand c’est Shiina Ringo qui chante, c’est beau. Il faut oser mélanger du Edith Piaf avec de la musique 8-bits, mais le résultat est impressionnant. L’accent japonais lui va super bien, quand même. La preuve, à écouter avec un casque, pour qu’elle respire près de votre oreille:

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=EyQjAtDsOTM[/youtube]

Vous remarquerez que les paroles ne sont pas d’elle, à mon avis pour une simple raison: elle est prudente.

Il peut y avoir un petit côté charmant, quand ce sont des reprises de chansons désuètes. Et puis j’avoue: comme les paroles sont simples, je comprends à la volée, ce qui n’est vraiment pas le cas avec le japonais de Shiina Ringo.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=FjTgFWY8JTU[/youtube]

Là aussi, pas vraiment de prise de risques: simple traduction des paroles originales. Mais faites écouter ça à vos grands parents: je suis certain qu’ils trouveront ça amusant, ce qui est déjà bien.

Mais j’ai découvert une perle rare. Le genre de trucs qui fait regretter que les huitres existent. Le groupe s’appelle ‘Mondialito’, sans doute une assez astucieuse association entre ‘Mondial’ et ‘Hito’ (‘personne’, ‘être humain’). Etant d’un naturel sarcastique, je n’ai pas résisté à expliquer que depuis quelques mauvaises blagues à base de trisomiques, chez nous on évite les noms finissant en ‘lito’.

Mais foin de considérations vaseuses, la demoiselle chante donc en français. Et je pense sincèrement que c’est elle qui écrit les textes. Si si, il y a des signes qui ne trompent pas, je vous laisse juges:

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=iZfBSvYvDxg[/youtube]

Dans tout le processus de création de leur soupe, y’a pas eu un seul instant où ils ont pensé faire relire à un français ?

‘Je mêle de l’essence de la lavande et du vodka’ Sérieux, ça expliquerait pas mal de choses, fillette.

10 réponses sur “Je mêle de l’essence de la lavande et du vodka”

  1. j’aime bien la dernière
    les paroles veulent certes rien dire mais y’a un tas de chansons que j’aime et dont j’ai aucune idée de ce que ça parle 🙂

    musicalement c’est très joli

  2. Il est certain qu’on peut aimer (un peu trop mou et miaulant pour moi), mais je trouve que ça fait vraiment tâche. Un peu comme un CV bourré de fautes d’orthographes: même si le gars est bon, il a déjà perdu en crédibilité.
    Surtout qu’on peut très bien faire de bonnes chansons qui ne veulent rien dire (Louise Attaque, Noir Désir, ne sont pas vraiment étouffés par une narration logique), mais là ce sont des fautes d’accord.

    ‘fin bref, y’a une autre chanteuse japonaise très bonne dans les chansons étrangères, aussi, c’est Lisa Ono. Là aussi, elle ne prend pas le risque de faire ses propres chansons (ou n’est pas assez douée, au choix), mais ses chansons en espagnol sont bluffantes.

    Y’a même une très bonne version de ‘Besame Mucho’ avec Minamo Kusano embikinée dedans (si ça c’est pas un gage de qualité !). Je n’avais pas réalisé que c’est une japonaise qui chante.

    Elle chante aussi en français, mais je trouve ça moins bon que Shiina Ringo.

  3. Celle de Shiina Ringo est vachement bien. Je suis sûr que si vous la faites écouter sans dire le nom tout le monde se plante sur sa nationalité : allemande, norvégienne, russe…

  4. Excellent tout ça, ça m’a fait penser à Nina Simone avec son accent quand elle chante Ne me quitte pas de Brel. A la première écoute, on pourrait dire qu’elle bousille la chanson, mais au final peut-être pas tant que ça.

  5. Gaius_Baltar – Très bonne version ! Mais c’est vrai qu’il faut écouter un moment pour se faire à la voix et vraiment apprécier.

    @ – Oh pardon ! J’avoue, je ne connais ni l’un ni l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *