14 réponses sur “Jusqu’à les toucher”

  1. j’ai commencé à m’y mettre et les gens qui s’en rendent compte (80%) tu leur fais un sourire et tu t’en vas … après les photos d’enfants c’est un peu plus chaud 😀

  2. Ha ça tombe bien je voulais justement poser la question à Syla, vu qu’en plus on est sur un terrain comparable (la Chine pour moi). Syla je passe mon temps à vouloir prendre des gens en photo dans des situations comparables aux tiennes (Metro, rue, aéroport, etc…). Mais j’ai vraiment l’air d’un con (la plupart du temps je veux absolument demander avant, surtout si je suis dans un angle qui fera qu’on me verra le faire de toute façon). J’ai plusieurs questions

    – Bon pour commencer: tu leur demandes? Si tu ne leur demandes pas, tu acceptes de passer pour un con de touriste occidental le cas échéant s’ils te voient? Tu supportes leur regard éventuellement outré comment? Comme tu t’en doutes j’aime pas faire aux gens ce que je n’aime pas qu’on me fasse. Et j’aimerais pas qu’un Chinois me prenne en photo ostensiblement là comme ça sans me le demander parce que j’ai une coupe de cheveux chelou (sachant que ce n’est absolument pas l’une des raisons pour lesquelles je prends des photos, mais c’est l’une des raisons pour lesquelles ils pourraient vouloir en prendre, eux)
    – J’utilise un appareil photo de merde (je débute, c’est vraiment un appareil photo de vacances) tu penses que le fait de le faire avec un appareil plus costaud (de ceux qui viennent avec une vraie pochette et un vrai téléobjectif) joue dans la mise en confiance du sujet? Tu as senti une évolution?
    – Tu promets de ne jamais les mettre sur Internet?

    Merci d’avance en tout cas! Et je suis fan, continue!

  3. Non. En France tout le monde a le droit de contrôler son image et de protéger sa vie privée. De la même façon que tu n’as pas le droit de diffuser des coordonnée personnelle sans autorisation, tu ne peux pas divulguer l’image de quelqu’un sans sont autorisation. Maintenant c’est sûr que tu te casse pas les couilles pour des photo diffusées sur internet, au pire t’as pas de bol et un type un peu chiant se reconnait et te fait retirer les photos.

  4. Saniss – Je ne pense pas que ceux-ci s’en soient rendu compte.

    Fishbed – Les réponses sont assez simples, en fait (et ont déjà été abordées pas mal de fois).
    Donc: Non, je ne leur demande pas. Et non, je n’ai jamais eu de regard outré. Vraiment: jamais. 9 fois sur 10, les gens ne s’en aperçoivent pas (Je pense. Mais comme ils te regardent presque pas dans les yeux, ça peut être difficile à dire). Et en général, ils me lancent un bref regard et se replongent dans leur livre / keitai / PSP.

    Le plus ‘fort’ que j’ai eu, c’est une fois, une fille qui s’est aperçue que je faisais des photos de leur groupe (ils étaient tout un groupe en yukata). Elle me regardait mi-amusée mi-curieuse, je lui ai fait ‘chut !’ en souriant. Elle a acquiescé d’un air sérieux et a continué à papoter avec ses copines.
    Une autre fois, alors que j’étais en train de regarder les photos sur l’appareil, un gars m’a demandé quelle genre de photos je prenais. On les a regardé ensemble et il est descendu à la station suivante en me souhaitant bonne continuation.

    Mais je prends mes photos discrètement: surtout pas de flash, ne pas les déranger en leur mettant l’appareil sous le nez. Je ne me déplace pas pour prendre la photo: s’il y a un bon sujet mais que je suis trop loin, tant pis, je ne prends pas la photo. Ca ferait un peu trop pervers de traverser le wagon pour prendre ma photo et ensuite de revenir à ma place. Et aussi, arrêtez avec le réflexe ‘Je prends une photo et aussitôt je regarde si elle est bonne sur l’écran’: y’a pas pire pour se faire griller.

    Moi ça ne me dérange pas d’être pris en photo, tant que c’est dans ces conditions. Mais c’est clair qu’un gars qui me balancerait son appareil sous le nez avec flash, j’aurais envie de lui casser la gueule. Et je suis certain que c’est le cas des japonais aussi.

    Les photos sont parfaitement faisables avec un appareil photo de merde, mais c’est beaucoup plus confortable avec un ‘vrai’: bien plus rapide, et il est réactif même dans de mauvaises conditions lumineuses. Je ne pouvais pas prendre ces photos quand j’avais mon bridge.

    Donc bref, comme Caroline et PositiveFunk: prends ta photo. Dans 80% des cas, la personne ne fera rien. 19%, faudra sourire après et ce sera tout. Et le 1% qui reste, pas la peine de s’en inquiéter, tu aviseras sur place.

    Et sinon, c’est moSK qui a raison: en France, il est interdit de balancer des photos sans autorisation. Je suppose que c’est pareil au Japon. Mais personne ne s’en soucie pour ce genre de photos inoffensives. Ce qui m’a fait beaucoup relativiser, c’est la découverte de Facebook: entre une ‘belle’ photo prise par inconnu et mise anonymement sur internet et une photo hideuse de toi bourré, avec ton nom en gros dessus (et prise par un ‘ami’, en plus), c’est quoi le pire ?

  5. Merci pour les réponses Syla (& les autres)

    Je crois que dans l’état actuel des choses la tronche de mon appareil photo joue beaucoup contre mon crédit (Powershot A530… haha). Je complexe dessus parce que j’ai un peu l’impression, à voir comment on me regarde, que la frontière entre le powershot et un vrai appareil à téléobjectif, c’est un peu la frontière psychologique entre le pervers et l’artiste. Mais comme jusqu’à présent je n’avais jamais pris le temps de vraiment m’y mettre je dois faire avec… Du coup vu le zoom astronomique de la bête je suis bien obligé de me découvrir quand je shoote quelqu’un, je vais avoir du mal à le faire de loin, spécialement sans flash (oui comme tu le supposes je le fais sans flash bien entendu).

    Simplement au-delà, ya la question du respect de la volonté du sujet, et ça aussi ça me file des complexes. Le mieux est, je crois, de ne pas avoir à engager le dialogue avec le sujet (comme ça on en arrive pas aux questions pratiques du style « pas sur internet! ») mais, et c’est peut-être un peu stupide, jusqu’à présent quand on m’a fait promettre de ne pas les mettre en ligne, je me sens comme une obligation déontologique, morale, de m’exécuter. Qu’est ce que tu en penses toi? Au final tu es prêt à leur filer cette promesse le cas échéant (cas que j’espère être de plus en plus rare à mesure que je me rendrai plus discret) et dans ce cas tu les baratines ou tu tiens parole?

    Je sais que mes questions peuvent avoir l’air assez connes mais j’imagine que vosu comprendrez bien que la chose fonctionne un peu différemment en Chine par rapport à la France. Le rapport à l’appareil photo est quand même assez différent, et le statut de l’étranger qui prend des photos aussi…

  6. Une règle générale: tu respectes la liberté au sujet. S’il te demande de ne pas publier, tu ne publies pas. S’il te demande d’effacer, tu effaces devant lui.

    Pour info, les photos ici sont prises avec un 50mm fixe, et non pas avec un téléobjectif. La photo de rue au début tu auras toujours le même problème de conscience quel que soit ton équipement, reflex/bridge/compact.

  7. Mais je suis très près aussi, j’utilise un 50mm. Pour chaque photo, je suis au maximum à 2m. OniOni prend ses photos de plus loin, il a un 80-200.
    Personnellement, on me demanderait de ne pas la mettre en ligne, je pense que je l’effacerais devant la personne. Comme ça tout le monde est tranquille. Mais c’est sur qu’il ne faut pas leur dire (‘Oui, j’ai pris une photo de vous pour mettre sur internet’, mais plutôt ‘J’ai pris une photo de vous parceque je trouvais la pose / l’instant / la coiffure / whatever super bien’. Tu leur montres pourquoi tu trouves la photo bien, et tu proposes de la leur envoyer une fois traitée.
    C’est ce que je ferais, mais je le répète: je n’en suis jamais arrivé là. Je n’ai jamais effacé une photo de mon appareil, pour la simple raison qu’on ne me l’a jamais demandé et que toutes les réactions que j’ai eues ont été indifférentes ou curieuses et amusées. Et je n’ai jamais récupéré l’e-mail d’une jolie demoiselle non plus, comme quoi il y a une justice.

    Autres tips: c’est plus facile dans une foule, et plus facile avec des amis: t’es dans un groupe de potes, tu regardes un peu autour de toi et tu photographies les gens (c’est le cas des deux premières photos ici).

    Edit: – Grillé par -V-, mais ça complète de toute façon.

Répondre à -V- Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *