Et si on ne se crashe pas ?

_ Faudrait absolument que je me repose, tu crois que si on se bourre la gueule on pourra dormir plus facilement ?
_ Ouais mais faut faire gaffe, avec la faible pressurisation on tient pas l’alcool.
_ C’est clair que si on passe le voyage à vomir, c’est raté…

_ Bon alors on est bien d’accord: en cas de pépin, tu prends des clichés des gens en gros plan ?
_ Oui, ça aidera pour l’identification des corps.
_ Voilà, moi je mesure l’étendue des dégâts avec mon grand angle, on complête tous les deux au 50 si y’a un sujet qui nous plait. Si on n’a pas le prix Nobel du photojournalisme posthume, avec ça…
_ Oui mais si on ne se crashe pas ?

Marrant: comme les européens te regardent dans les yeux, on a l’impression de se faire tout le temps découvrir quand on prend les photos sans viser…

7 réponses sur “Et si on ne se crashe pas ?”

  1. Putain, mais les looks des touristes anglaises…

    Sinon, c’est une vieille technique ancestrale de sioux que j’utilise aussi, l’alcool dans l’avion. Je me suis même prix une vraie cuite une fois, mais c’est chaud, t’es bien grillé, et malgré ça, j’avais encore trop peur pour m’endormir. La prochaine fois je tente le Lexo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *