C’est la saison des pluies

J’aime bien la saison des pluies à Tokyo: c’est de la grosse pluie qui tache, qui transperce le parapluie en un instant avant de le faire retourner par le vent.

C’est surtout un moment où on voit les japonais s’arrêter: ils se précipitent hors de la rame de métro, montent les marches d’un pas vif, s’arrêtent à peine pour payer le trajet. Et on les retrouve juste avant la sortie, pianotant sur leur keitai en attendant que la pluie se calme. En fait, ils ne sont pas si pressés qu’ils aimeraient nous le faire croire.

4 réponses sur “C’est la saison des pluies”

  1. J’y vais en mars/avril prochain ! Haha, enfin. A Chiga dans le district du même nom. Je vais avoir des milliers de questions à te poser.

  2. Ton titre m’a instantanément fait penser à:

    C’est la saison des pluies /
    L’adieu des amants /
    Le ciel est de plomb il y a de l’humidité dans l’air /
    D’autres larmes en perspective /
    Le temps était de plus en plus lourd /
    Et le climat plus hostile /
    Il fallait bien que vienne enfin /
    La saison maussade /
    C’est la saison des pluies

    Stacey Kent – La saison des pluies, tiré de son album « Breakfast on the morning tram ». (J’aurais aimé te linker vers la jolie version album bien masterisée tout ça, mais EMI veille…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *