Du Kimono en ribambelle

Seijin no Hi, c’est le jour des jeunes gens: 20 ans dans l’année. Il y a une cérémonie dans les différentes mairies de Tokyo.

Et pour faire plaisir aux parents, pour rigoler entre copines, elles sont toutes de sortie en kimono pour l’occasion. Cette année, il y’avait quelques moments avec plus de photographes que de filles intimidées ou bien ravies, on a même eu de la neige, mais ça reste un jour vraiment sympa.

Pour les kimonos, il y a les filles qui râlent parce que c’est cher, inconfortable, en plus, tu comprends, pour les parents c’est jouer à la poupée, ils ne m’ont même pas demandé mon avis sur la couleur (etc, etc…), celles qui n’osent pas trop mais qui aimeraient bien, et même certaines qui fabriquent le leur.

Instant nostalgie

Il y a deux ans, lors de mon premier voyage, un événement défrayait la chronique du nouvel an. Lors d’un show spécial pour l’occasion, DJ Ozma avait été trop enthousiaste, je vous laisse juges (c’est à la fin, va falloir tout vous taper. Mais ça vaut son pesant de ramens). NHK a retiré toutes les vidéos depuis, mais il en reste quelques unes sur Dailymotion.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x1iqia_dj-ozma-age-age-every-knight_music[/dailymotion]

Oui, les danseuses se retrouvent seins nus en direct et à une heure de grande audience. Shocking. Le directeur de NHK avait du faire des excuses publiques quelques jours après, il y avait des images illustrant le délit à tous les coins de rue. Ca c’était un nouvel an.

Cette année, le 1er janvier, on s’est fait virer de boite à 3h du matin parceque quelqu’un fumait un joint: tout le monde dehors (ils ne plaisantent pas du tout avec ça, ici). Tsss…

(Soit dit en passant, il me semble que c’est Olipro qui avait recensé les pires vidéos musicales de la création. Je ne sais pas si celle-ci mérite d’être dans le palmarès, mais en tout cas chez DJ Ozma il y a du potentiel… Vous remarquerez l’ignoble mélange japonais-anglais)

Edit: C’est cette année et j’y suis (mais accrochez vous pour me trouver):

Bol d’air

Comme prévu je viens poster mes photos ici, premier message pour tester wordpress.

Sardines
Sardines

Et un peu de nature aussi, parce que Tokyo ça va bien 5 minutes mais quel plaisir de partir quelques jours à la campagne…

Hakone

Nikko


Eloge du parpaing dans la gueule

Dans VisitorQ, Miike décrit le quotidien d’une famille japonaise de banlieue.

Mais tout ne tourne pas tout à fait rond: la fille a fugué et s’est prostituée, le fils est persécuté par ses camarades de classe et assouvit sa frustration en battant sa mère, qui se prostitue elle aussi pour acheter sa dose d’héroïne quotidienne. Le père ? Il filme. C’est un témoin froid, enregistrant le tabassage de son fils ou payant sa fille pour la filmer en pleins ébats.

Et puis un beau jour, tout bascule: le père reçoit une pierre sur la gueule, d’un parfait inconnu, et celui-ci vient habiter chez eux. Et c’est quand les choses se compliquent encore, qu’il faut faire disparaitre d’abord un puis quatre cadavres, que finalement la famille se retrouve soudée à nouveau.

En fait, si on regarde au 48ème degré, ce film est l’éloge de la famille contre le manque de communication et d’affection du monde moderne. Si on regarde au 1er degré, on vomit.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=4uni67EYz6k[/youtube]

Tokyo la nuit

Tokyo la nuit, ça respire.

Les enseignes clignotent rapidement dans les rues, les trains passent en illuminant brièvement les piétons. L’éclairage municipal est très mauvais, mais il permet d’apercevoir les étoiles. Et tout en haut, sur les buildings, les lampes rouges pulsent lentement, créant une respiration irrégulière mais tranquille.

En ce moment, nous commençons à repérer des immeubles dont les escaliers de secours ne sont pas gardés. Cela permet d’aller haut pour observer Tokyo la nuit.