Plus loin que le spaghetti

Je savais que Takeshi Miike est un grand touche-à-tout timbré, mais je ne savais pas qu’il avait même fait du Western spaghetti.

‘Sukiyaki Western Django’, c’est le recensement de tous les codes du genre en un seul film, avec une petite ville paisible déchirée par une guerre entre deux clans, un héros qui se vend au plus offrant, qui tire plus vite que son ombre mais se fera forcément tabasser pour ensuite revenir plus fort que jamais. Les pistolets sortent des manches et on saute par la fenêtre pour atterrir sur son cheval.

On retrouve tout de même les ‘petits riens’ qui permettent de reconnaitre un film de Miike à tous les coups: les situations complêtement absurdes (le shérif véreux est trouillard et schyzophrène, les méchants tirent au 6-coups en tenant compte du vent) et les détails inutiles et glauques (voire immondes, mais je n’en citerai pas).

Il faut rajouter à ça des combats au katana et parfois sous la neige et des personnages qui parlent anglais (souci d’authenticité, je suppose) mais comme des japonais. C’est à dire, heuu… pour certains, c’est vraiment mauvais.

C’est donc un grand foutoir qui ne se prend pas au sérieux. Et il est priceless de voir Tarentino dans la séquence d’introduction, réciter des passages du ‘Dit du Heike’ avant de refroidir 3 méchants et se préparer un sukiyaki.

[flash]http://www.youtube.com/v/HZrr-bKVErA&hl[/flash]

(Migration sur la nouvelle plateforme de Blogs bientôt, j’espère)

6 réponses sur “Plus loin que le spaghetti”

  1. Je m’insurge sur le classement de film dans les Western Spaghetti ! C’est une insulte au genre !
    Je préférerais que l’on appelle cela du Western Sushi, parce que faut pas déconner : ils parlent trop, de façon bizarre et trop expressive, et les combats sont trop stylés, à la limite de la chorégraphie.

  2. MrFoufouyou – Oui, et en fait c’est un souvenir. C’est pour ça qu’il y a un décor de carton-pâte (Enfin, ‘c’est pour ça’, façon de parler…)

    Olipro – On est d’accord: c’est un western Sukiyaki, c’est même uniquement pour ça que Tarentino en mange. Et je suis d’accord aussi qu’ils parlent beaucoup, mais on garde quand même tous les codes du western. En moins sobre.

  3. Fan de Western Spaghetti et de Miike, je me sens obligé de le matter.

    Bien que Miike n’ai pas fait que de bons trucs: un mec qui pond en moyenne 4-5 films par an a des excuses.

    Bien que Django: le Western Spaggheti dont Miike s’inspire n est pas le meilleur pour moi.

    Et bien que tarantino n’est pas gage de qualité depuis qqs temps.

    Mais a voir obligatoirement…

  4. En parlant de Toshiro Mifune, tu viens de réveiller en moi des vieux souvenirs d’une série japonaise avec des flingues, katanas et qui se passait au 19eme siècle si mes souvenirs sont bons : Winchester a louer. Toutes les ruelles de mon quartier se vidaient a chaque épisode, c’était le folie! Quelqu’un d’autre s’en souviens ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *