Un problème ? Demande à une fille !

J’ai un peu menti en disant que personne ne te regardait dans la rue au Japon. Disons qu’en France, tout le monde se jauge à tout moment, au Japon seulement une personne sur 5 ou 6 te jettera un regard. Et en général c’est discret. Mais sur ce cinquième, 70% sont des filles.

J’en avais parlé avec un ami après avoir remarqué que dans mon annuaire téléphonique, il n’y avait que des japonaises. Aucun japonais. Et ce n’est pas une exception du tout, au Japon on ne connait que des japonaises, ou presque. Il avait une explication plausible:

La pression sociale est énorme envers les garçons, qui se doivent de faire de bonnes études, entrer dans une bonne université japonaise et avoir un métier dans une entreprise japonaise renommée. Une prestigieuse université étrangère vaudra toujours moins qu’une université japonaise. Pas les filles, elles n’ont pas cette pression sociale là: on les encourage moins aux études, et de toute façon elles auront un poste moins important, la pyramide hiérarchique étant très machiste. Hé bien du coup, elles partent un an ou deux à l’étranger, pour apprendre l’anglais ou autre. Et elles sont donc beaucoup plus ouvertes, courageuses et curieuses que les mecs. Les seuls mecs japonais que je connaisse (2) sont ceux ayant fait des études à l’étranger (et ils travaillent maintenant dans des boites internationales ou semi).

Si vous cherchez un renseignement dans la rue, adressez vous à une fille d’environ 20 ans, c’est elle qui a le plus de chance de vous répondre en anglais ou bien un ‘sugoï !’ devant vos 3 mots de japonais (alors qu’un vieux va faire un signe de la main genre ‘je suis pressé’ et se barrera sans un regard).

De plus, les mecs étant en général assez timides peu entreprenants, elles aiment bien voir des gens plus indépendants et qui les dragueront à coup sur. Moins d’efforts à faire et c’est plus confortable 🙂
Attention, je vous vois venir: ça ne veut pas dire que l’on peut se permettre de sauter sur tout ce qui bouge, elles sont aussi exigeantes que les françaises. Disons que par rapport aux mecs, elles sont simplement beaucoup plus ouvertes, presque européennes. Ce sont simplement elles qui vous adresseront la parole et qui vous regarderont dans les yeux lors d’une conversation.

Et pour les étrangères émancipées, c’est pas facile. Funky a essayé, elle m’avait sorti: ‘Une catastrophe… Ils sont incapables de parler d’autre chose que du boulot’.

Les images, ce sont les fameux oeufs noirs de Hakone: en manger un rallonge sa vie de 7 ans !

16 réponses sur “Un problème ? Demande à une fille !”

  1. J’ai pas l’impression d’être jaugé moi. J’habite Paris, les gens se regardent, mais je ne vois pas le problème. Si t’es pas déguisé en émo ou en goth, on te regarde mais tu passes inaperçu. C’est tout de même sympa de croiser le regard des gens. Et puis des fois, tu souris et on te souris et youpi la vie est jolie.

    C’est quand même bien triste le Japon que tu décris.

  2. Ha je sais pourquoi 🙂

    The famous black eggs of Hakone are chicken eggs. What makes them black is they are actually cooked in the geysers.

    Syla tu confirmes?

  3. Miam on dirait des œufs de caille, c’est bon les œufs de caille.

    Sinon à Londres les pires punks se baladent sans soulever le regard des gens. J’ai trouvé ça bien.
    A Strasbourg, rien que parfois quelques détails vestimentaires, et les gens me regardent bizarrement…

  4. Globulus, Dr.Loser – Ce n’est pas triste, c’est différent. Il est vrai qu’il y a une distance supplémentaire quand on croise les gens dans la rue. Et au début ça déroute ou ça énerve, mais on s’y fait. Il y a même des gens qui trouvent ça bien, voire reposant (cas de quelques copines, mais à Marseille le ‘jaugeage’ est plus agressif qu’à Paris).

    Les oeufs, en effet ce sont de simples oeufs de poule cuits dans les geysers de Hakone. Avec le soufre, la coquille se teinte en noir profond.

  5. Juste pour troller, parait que dans certains guides américains, on déconseille de regarder les gens dans les yeux à Paris… que c’est une insulte suprême… me demande où ils sont allé trainer les rédacteurs 😉
    (sinon, je pencherais plus pour un -7 HP en mangeant la coquille)

    Par contre, je ne comprend pas en quoi le faite d’être "ouverte", les rend "presque européennes". Enfin, c’est le côté un peu "les européennes sont ouvertes par définition". Même si j’imagine que tu le dis dans le cadre d’une comparaison, avec sa culture et sa structure sociale unique (différente qu’en Europe).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *