De la survie par l’indifférence

Bon week-end ? Moi aussi, merci. Un article à prendre avec des pincettes, peut-être certains ont une autre expérience (ou interprétation) de la question.
Je voulais revenir sur l’indifférence globale des japonais. Etant français et même pire, marseillais, une chose choque en arrivant: personne ne te regarde. Ils gardent les yeux au ras des paquerettes, au mieux au niveau de la poitrine. On peut traverser le grand carrefour de Shibuya sans croiser un seul regard (et sans se faire bousculer non plus).

Ca peut avoir des côtés rigolos: certains refusent systématiquement de te regarder. Si tu leur tiens la porte ou même leur parle, ils baissent encore plus la tête. C’est une marque de respect, le gars croit bien faire, mais c’est assez déroutant au début. Montrer ses émotions est une faute, regarder dans les yeux est une insulte.

Ca a un côté rafraichissant: au niveau vêtements et coiffures, pas mal de jeunes se lâchent complêtement (surtout des filles) sans qu’on vienne les emmerder en leur disant quoique ce soit.

On voit certaines personnes entrer dans un métro presque vide, et se mettre en face de la porte opposée, dos au wagon, avec le visage à 5-10cm du mur. Ou bien (très énervant): quand on est seul dans une cantine, parfois un japonais arrive et s’installe aussitôt dos à vous.

C’est aussi une simple question de survie mentale: le Japon est un pays où on peut n’avoir aucune intimité, où l’on n’est jamais seul. Les loyers sont si chers qu’à moins d’avoir un vraiment bon boulot, un japonais vit chez ses parents jusqu’à ce qu’il se marie. Donc on s’isole comme on peut, si besoin en ignorant la foule.

(et la photo, ce n’est pas un incendie mais les fumerolles volcaniques de Hakone)

10 réponses sur “De la survie par l’indifférence”

  1. Interressant.
    Quoique ca ne ne répond pas vraimment a ma question sur l’attitude face aux étrangers, même si les commentaires de l’article précédent apportent déjà un point de vue là-dessus. Et je n’ai pas retrouvé d’article antérieur a propos de ca en parcourant ton blog (si je l’ai loupé, je veux bien un lien.)

  2. Pareil, j’aimerais bien passer quelques jours sans capter l’attention de personne. Quoi que narcissique comme je suis je pèterais un plomb au milieu de la rue après un certains temps, je pense.

  3. SpinaL_OblivioN – Oui, on a tous pensé à prendre ce genre de photos. Mais même s’ils ne le diront pas, aux yeux des japonais on ne sera alors qu’un connard d’étranger de plus…

    Sram – Pas d’emportements :]

    -V- – Forcément ! et même 21 ans. Je vais vivre super vieux, du coup, ça va raquer pour ma retraite.

  4. Et est-il mieux pour les étrangers que nous sommes de faire de même, regarder les pieds ou les nombrils, éviter de croiser les regards etc.?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *