De la facilité de ne jamais se trouver

Le rendez-vous avait l’air simple: 20h30, Shibuya, sortie sud. Extrait des messages envoyés entre 20h et 21h (je ne suis pas en italique).

_ Je vais être un peu en retard.
_ Moi aussi, pas de problème.
_ En fait, vraiment en retard.
_ Le rendez-vous est côté est ou ouest ?
_ Non, sortie sud.
_ Je sais, mais il y a deux côtés à la sortie sud, est ou ouest ?
_ Celui de la gare routière.
_ Il y en a une de chaque côté. Quel est le numéro de ton bus ?
_ Je ne sais pas. Mais normalement, j’arrive à l’est.
_ Ok, ne bouge pas, j’arrive.
_ Finalement non, à l’ouest :]

Et c’est comme ça tout le temps, d’où l’intérêt d’avoir un téléphone (et en l’occurence, étant donné que les deux appareils étaient de la même compagnie, tous ces messages étaient gratuits). Le pire étant sans doute Shinjuku, où on te dit ‘Sortie ouest’ et là tu réalises qu’il y a des sorties ouest numérotées de A1 à… G8. Sur plusieurs kilomètres carrés et sur deux niveaux. Ou Akihabara, dont toutes les sorties communiquent par des couloirs à peu près en rond, et où on passe des heures à tourner en cherchant les gens.

10 réponses sur “De la facilité de ne jamais se trouver”

  1. Salut, deja je tenais a te dire, que j’appreciais reellement ton blog, ca fait tres guide du routard/carnet intime.
    Voila c’est bon pour le cote leche cul, sinon, une demande en totale HS, mais bon:
    ->Le phenomene Tecktonik est-il connu au Japon (sait on jamais!!) : en gros y a t’il fait ses ravages ?ou y’a t-il des modes s’en rapprochant (une tranche des jeunes japonais(e)s etant assez ouvert a l’occident et a ses gouts douteux) Merci pour tes lumieres.

  2. Droso – J’en sais rien du tout. Mais alors, rien de rien.

    aurelien.b – C’est un énorme casse-tête et comme ça va être long à expliquer, ce sera mon prochain billet :]

  3. Pour la tecktonik ya bien la danse Para Para qui s’en rapproche mais de loin …
    Cette merde qu’est la tck est spécialement francaise il me semble, non ?

  4. Mais c’est déjà mort en France non? J’en entends plus vraiment parler moi de la tecktonik.

    Sinon va savoir pourquoi mais j’aime beaucoup la photo!

  5. M’en parle pas, quand j’avais rendez-vous avec des amies à Shinjuku on mettait tout le temps 15 à 20 minutes à se retrouver, une horreur. Jamais vu des gares aussi grandes et bordéliques.

    edit: sinon les japonais ont compris eux qu’il fallait utiliser l’email à la place du sms. On se fait tellement enculer sur les tarifs en europe avec nos sms de merde limités à 200 caractères…

  6. Mais… les japonnais ont des années d’avances sur nous en matière de téléphonie, et chez nous les GPS commence a se trouver sur pas mal de portable, en plus de la géolocalisation a partir du réseau, vous avez pas ça, et une fonction qui vous permettrait de vous retrouvez plus facilement?

  7. Sir_carma – Oui. Sortie sud où il y a les bus, et ensuite tu prends les passerelles qui permettent de passer de rues en rues. La passerelle en haut, en fait c’est la Yamanote.

    gregoire1fr – Il y a déjà ce genre d’options, disponibles par exemple pour les portables des gosses (pour rassurer les parents, ce genre de conneries sécuritaires) mais jamais vu l’envoi de coordonnées à un autre, pour dire ‘Je suis là’. Par contre, ce qui va débarquer, c’est Google Maps sur les portables et ça reviendra au même. Et je serai le premier à l’utiliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *