Haute Comme Trois Pommes

Haute Comme Trois Pommes, c’est un peu l’illustration du comportement d’un gaz parfait: si on diminue le volume, la pression et la concentration augmentent.

Et il y’a grosse concentration: elle m’arrive en-dessous du coude. Petite à croire que c’est un porte-clefs, à ne pas déclencher les portes automatiques, à ne pas pouvoir atteindre les poignées pour se tenir dans le métro.
Je l’ai surprise un jour au sommet d’un précaire échafaudage d’escabeau et de tabouret, essayant d’atteindre le haut des étagères et les grosses bouteilles qu’elle a besoin de tenir à deux bras. Ces situations se finissaient en général par un grand regard désarmé accompagné d’un ‘I am so small…’.

Evidemment d’un enthousiasme débordant, d’une énergie à faire croire qu’elle est sous acide. D’un tempérament à casser un tibia quand elle trouve la personne en face un peu trop grande. Et une telle habitude des talons hauts que même chaussée de baskets, elle court à tout petits pas pressés dans les couloirs du métro.

Comble de l’ironie, elle est partie faire des études chez les Grands Et Gros…

11 réponses sur “Haute Comme Trois Pommes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *