Mal de crâne

Les neurones mourant avec enthousiasme (je pense que les rats font partie d’une secte préconisant le suicide de groupe, c’est pas possible autrement), je me suis mis comme je peux à un autre instrument de torture. Ca s’appelle Labview, c’est un ‘Environnement Graphique de Programmation’ et ça permet de parler le binaire et l’analogique en plus du japonais. Tout ça pour pouvoir taper la causette avec les cartes DAC, envoyer des requêtes en hexadécimal (et espérer une réponse parfois, ohééé ??) et pouvoir programmer les machines à café. Accessoirement, ça permet de faire des programmes abscons en interface 8bits, ce qui explique le choix judicieux des couleurs.

Bref, ça ressemble à ça.

Heureusement, le café est gratuit. Je pense sérieusement à me faire rembourser l’aspirine aussi.

Ah, et puis le sourire de la journée: je viens de découvrir les pubs japonaises pour ‘Pocky’, ce qu’on appelle chez nous les Mikados. Greuuuh.

Une avec les Momusu, faites pas gaffe au papier peint des années 80.

Et une avec Nakama Yukie, greuuuuh derechef.

7 réponses sur “Mal de crâne”

  1. Labview mon amour! Le meilleur logiciel du monde et accesseroirement le langage dans le quel j’ai le plus de skill.
    2 ans de banc de test, de communication serie, gpib, dac, vision….

    Seul défaut, pour executer un prog labview fau le runtime (80mo) donc pour faire des prog a usage personnel c’est pas pratique. Enfin remarque, avec la taille du runtime .NET 3, les soft fait par en .NET sont aussi relou à déployer.

    Labview vaincra!

  2. Ah ouai Labview, j’ai fait mon stage chez Alstom ou j’avais écrit le logiciel de test des TER Electrique. J’ai jamais vraiment galeré avec ce logiciel. Un peu comme ecaheti.

  3. Ahah Labview, j’ai passé deux ans en BTS à me faire chier à (ne pas) apprendre l’assembleur/C/C++ pour finir par avoir un projet de fin d’études en Labview sans un octect de ligne de code à chier.
    C’est un super soft pour ceux qui calculent rien à la programmation. En 3 mois on est parti de rien pour au final faire un banc de test qui récupérait les valeurs d’un diagramme de bode à partir d’un GBF (y’avait plein d’autres trucs derrière mais j’ai tout effacé de ma mémoire après avoir obtenu le diplôme).
    C’est trop cool le BTS IRIS (et surtout trop inutile).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *