Les fins que vous ne verrez jamais – Part XIV

Tiens, ça faisait longtemps, hein. Faut dire, ça manque cruellement de matières ces temps-ci. C’est partie pour une tourné de fins que vous ne verrez jamais, même dans la Russie la plus profonde.


« I’m flying… » « Goodbye… »

XXVI – Shadow Force : Razor Unit
« Fun Labs », un nom qui à lui seul suffit à faire rire beaucoup de geeks. Ce studio roumain est responsable de notamment de ReVOLUTION (qu’il m’est impossible de finir à cause de plantages systématiques) ou Secret Service. Le chef-d’oeuvre qui nous intéresse aujourd’hui est Razor Unit. Plusieurs tests sont disponibles, chez jv.com ou chez les navets jouables.
Le pitch : Membre de l’unité spéciale « Shadow Forces », votre mission est de réduire à zéro la menace terroriste qui plane sur le monde.
[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xf5xjv_shadow-force-razor-unit-ending-spoi_videogames[/dailymotion]
Une petite cinématique dans laquelle on s’enfuit avec le chef terroriste fraîchement capturé. Mais le plus sympa sont les phases de jeu multijoueur qui illustrent de façon déformée le générique de ce monument vidéo ludique.

XXVII – Pariah
Je vous avoue que lorsque j’ai joué Pariah à sa sortie, je n’avais pas assez de recul pour voir que c’était un jeu moyen horriblement consolisé. Un peu comme le fût Red Faction 2. La jeunesse excuse beaucoup de chose.
Le pitch : Après le crash de leur vaisseau en territoire ennemi, Jack Mason part à la recherche de Karina, femme portant en elle un dangereux virus qui peut à tout moment s’activer.
[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xacml1_pariah-ending-spoiler_videogames[/dailymotion]
Alors qu’ils sont enfin réunis, Karina demande à Mason de mettre fin à ses souffrances d’arme vivante, mais ce dernier meurt au pied de la jeune femme. Envahie de tristesse et de colère, elle provoque une explosion d’énergie qui rase avant-poste ennemi. Les deux amants sont unis à jamais. J’en ai presque la larme à l’oeil. « Ca va aller ! ».

XXVIII – They’re Alive
They’re Alive est un fps russe de 2009 aussi connu sous le nom « Patriot ». Au style graphique coloré et baveux, le jeu reprend le principe du film They Live de John Carpenter (merci à shua pour les infos sur le jeu). Notre héros a la faculté de voir le véritable visage d’extra-terrestres infiltrés grâce à des lunettes de soleil spéciales.
Le pitch : Jeune ingénieur fraichement débarqué à Moscou, vous découvrez rapidement qu’un complot extra-terrestre menace la Mère Patrie. Armé de vos lunettes et de vos poings, vous voilà parti en chasse à l’E.T. au style vestimentaire détonnant, pour la gloire du Parti.
[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xf70hw_they-re-alive-patriot-ending-spoile_videogames[/dailymotion]

20 secondes de blanc pour profiter de la musique.

Le boss de fin, une sorte de gobelin perché sur une navette flottante, se fait principalement au corps à corps, ce qui prend un temps considérable vu qu’il ne fait que fuire. Sinon, comme je ne parle pas encore courament le russe, il m’est difficile de vous dire ce que raconte cette employée de Рolз-Емрlоi à la poitrine généreuse.

5 commentaires à propos de “Les fins que vous ne verrez jamais – Part XIV”

  1. omg pariah

    J’ai ragequit cette immnonde merde après l’assaut sur l’espece de spacioport. Trop ras le cul de voir des mecs spawner à 1 m devant et derriere moi.

    cette saloperie est pire que halo, c’est dire le niveau.

  2. Je dois regarder dans mes archives, mais il me semble avoir une sauvegarde pour « REVOLUTION » (un patch était disponible à l’époque pour passer le bug).

    Sinon, je me rappelle pas dans « Pariah » de ce spawn incessant du Spacioport. Ca serait pas plutôt sur « Chaser »?

  3. @DarkWolf ReVOLUTION plante à un chargement de map, à un moment assez avancé du jeu. J’ai tester avec les patchs officiels, mais avec, le jeu plante dès le premier niveau. Je sais pas si c’est une histoire de CG (comme j’avais eu avec Instinct et son shader qui plantait sous ATI).

  4. Rom1 a dit :
    @DarkWolf ReVOLUTION plante à un chargement de map, à un moment assez avancé du jeu. J’ai tester avec les patchs officiels, mais avec, le jeu plante dès le premier niveau. Je sais pas si c’est une histoire de CG (comme j’avais eu avec Instinct et son shader qui plantait sous ATI).

    Si je me rappelle bien, c’est au niveau de la map de la citadelle engloutie, quelques niveaux avant la fin (niveau qui tournait alors en boucle après l’avoir bouclé). De mémoire le patch n’en était pas vraiment un, une sorte de workaround où il fallait modifier le fichier ini. Un autre moyen (de mémoire), était d’utiliser un cheat code pour choisir le niveau.

  5. Voilà, moi, histoire de pas me taper tout le jeu, j’ai utilisé les cheats console pour choisir le niveau.