Catégories
Non classé

[encore medieval II] Grande Campagne Française.

La Grande Campagne Française.
Sur Deus Lo Vult 3.0 pour medieval 2 total war

Tres dur/Tres dur

Note : Cliquer sur une image pour l’aggrandir.
La carte globale se trouve à la fin de l’article.
Quelques screenshots contiennent du texte (mauvais) en anglais, elles proviennent d’une premiere tentative de ce récit que j’ai écrite dans ce langage obscure.

************************************************
POUR EVITER UN SURCHARGEMENT ATROCE DE LA PAGE,
LA SUITE DE CET ARTICLE SE TROUVE DANS LES COMMENTAIRES
(en attendant qu’on nous code un bidule "suite de l’article")
************************************************

Et c’est sur cette bataille que j’ai décidé de mettre un terme à cette campagne Française, mon territoire était acceptable.

Et sinon, la carte de ma campagne du Saint Empire

Et pour finir, un petit dessin proportionnellement mal foutu que j’ai fait avec un crayon une feuille et ma mémoire.

6 réponses sur « [encore medieval II] Grande Campagne Française. »

c’est une commande console, pour faire une screen de l’empire c’est sympa, mais faut surtout pas l’activer ingame sous peine de gros ralentissements :
toggle_fow

****************
SUITE DE L’ARTICLE
****************

Cet article est un AAR, c’est à dire une campagne racontée, sur medieval 2 total war, avec le mod Deus Lo Vult, qui, je le rapelle, vise à rendre le jeu plus dur, plus réaliste et plus rigoureux. Cette version 3.0 n’est pas aussi avancée que la nouvelle version 4.0, c’est pourquoi j’ai abandonné cette campagne à un point néanmoins acceptable.
Plus tard, je me suis mis sur une campagne du Saint Empire Romain Germanique, mais je n’en ai preservé que la carte de campagne, à la fin de l’article elle aussi.
Cette campagne durait depuis 2 mois,

Prélude
note :J’ai débuté cette campagne sans avoir pris connaissance du systeme de révolution interne, c’est pourquoi j’ai subit plusieurs révoltes massives pres de ma capitale, que j’ai dû combattre avec toutes mes forces armées. Ainsi, apres avoir pris Bordeaux et rennes, j’ai fait face à quatre armée rebelles remplies.

Ces terribles batailles m’ont affaibli et ont été la cause d’un sévère handicape pour la suite des opérations.
L’histoire de cette France nouvelle commence dans le vermeil du sang coulant le long des routes en direction de Paris.

Fourberie déloyale : quand l’honneur n’est plus qu’une idée
Lorsque la chretienté est menacée, les conflits internes doivent cesser, et chaque faction catholique se doit de porter l’épée vers les ennemis du Christ. Mais quand une croisade est brusquement interrompue, et que la meilleure armée française se trouvait à mi-chemin de sa cible, Antioche, et qu’elle se trouve confrontée à l’armée Anglaise, dirigée par le Roi lui-même, la fourberie et la trahison peuvent prendre le dessus. Une escarmouche dont le simple but est l’assassinat du Roi d’Angleterre a donc eclaté dans la campagne profonde du Royaume de Hongrie.

Une terrible double-défaite pour le Royaume de France. Heuresement, le Roi d’Angleterre ne rejoindra jamais son île natale, il mourra en route suite à ses blessure, ou probablement à une faction rivale qui aurai eu la même idée que moi.

Défaite et aneantissement sans l’aide de l’épée
La situation était la suivante :
L’angleterre, terriblement désordonnée depuis la perte de son roi, reculait face à la progression Ecossaise, qui ont depuis longtemps dépassé les vestiges du mur d’Hadrien, qui avait pourtant protegé la Bretagne face aux invasions Saxonnes, 5 siecles auparavant.
Caen, sous la main et l’épée du Roi d’Angleterre demeurait une ville stratégique pour celui ci, qui lui permettait de préserver un acces commercial au continent. Une cible parfaite pour le Royaume de France.
Mais le front Est devenait la cible de terribles escarmouches entre le Roi de France et le Keiser du Saint Empire. C’est donc par une ruse et une fourberie diplomatique que j’ai assiegé, pillé et pris controle de la cité de Caen :
Les flamands étaient alliés au Saint Empire. L’écosse était mon alliée. La prise de certaines villes Flamandes representait pour l’angleterre une plus grande ouverture commerciale vers l’europe de l’Est. J’ai donc proposé à l’Angleterre une trêve des combats, et une colaboration dans la prise de quelques villes flamandes. Laissant passer l’amée Anglaise en premier, en route vers Bruge, mon petit millier de vougiers fit aussitot virage serré vers l’Ouest, et fila droit vers Caen. l’Armee Anglaise, désemparée, s’est empressée de faire face à cette trahison, mais l’armée Flamande lui barrant la route, elle ne put jamais revoir la couleur des remparts de cette ville.

Conclusion : la perte de son dernier bastion de resistance en Europe continentale a été fatale pour l’Angleterre, qui, quelques années plus tard, a perdu sa derniere bataille face à l’Ecosse, à Londres.

Le début d’une campagne militaire
Dans une optique de suprématie commerciale en méditerannée, je devais faire main basse sur la Corse.



Mais quelques années plus tard, comme par hasard, les Corses se sont révoltés, l’armée Française quitte ajaccio

Au Nord, les Flamands, ayant peu aprécié mes manoeuvres aux cotés des défunts Anglaise, lancent un raid sur Paris.


La bataille fut terrible et meurtriere pour les deux camps, s’étant majoritairement déroulée en forêt, la cavalerie lourde française avait tres peu de marge de manoeuvre, et subit de lourds dégats face aux piquiers flamands embusqués. Heuresement, un miracle m’a permis de vaincre, et de contre-attaquer avec l’aide de l’écosse, pour rependre chaque ville flamande une par une. Apres tout, ce territoire revient de droit au Royaume de france !

Revenons au Sud. L’armée qui revenait de Corse, s’engoufrait dans les Alpes à la recherche de quelque territoire inexploré. Arrivant en Italie, les Milanais, surpris de me voir, attaquèrent aussitot. Une legere escarmouche qui me fournit un casus belli irréprochable pour m’emparer de Milan.

Plusieurs centaines de kilometres au Nord, les armées du Keiser d’allemagne étaient en route vers le Rhin. C’est sur celui ci que mon armée de l’Est les repoussa sur plusieurs années.



Dans le simple but d’affaiblir Milan, je me suis emparé de Florence, et j’ai offert cette ville à la papauté.

En même temps, milan s’est attaqué à l’un de mes camps fortifiés. C’est une boucherie, un carnage, une bouillie de bras et membres entassés devant les portes.


Voila la situation sur le front Est. Bern est ma plus grosse forteresse, et me fourni en templiers, tandis que je peux y recruter les terribles piquiers suisses.

Mariant l’une de mes princesses au meilleur général Ecossais, j’ai ramené en Europe continentale le fleuron des soldats de l’Ecosse : les highlanders.


Le Saint Empire, le Danemar, Milan, que de factions en guerre contre moi… L’Est était couvert de nuages sombres.

Croisades
Une seconde croisade est lancée : il faut prendre Gaza.




Mes plans de siege ont été tres vite anéantis par l’armée du Sultan, et ce qui devait être une bataille plutot ordonnée et efficace s’est transformé en un chaos monstrueux. Mais Gaza est finalement tombée.

Lorsque l’allégeance au Roi prévaut sur la raison et l’entendement.
C’est sans doute la plus terrible des batailles qu’il m’ait été donné de voir sur un total war
L’armée la plus polyvalente que je possede, dirigée par le général Ecossais, comprenant des highlanders, arquebusiers, chevaliers à pied, vougiers, piquiers flamands, arches, arbaletriers, cavaliers lourds, cavaliers legers, s’est trouvée face à 3 armées danoise en même temps, et s’est terminée apres 90 minutes de combats acharnés.
Mont-joye Saint-Denis !










Et c’est sur cette bataille que j’ai décidé de mettre un terme à cette campagne Française, mon territoire était acceptable.

Et sinon, la carte de ma campagne du Saint Empire

Et pour finir, un petit dessin proportionnellement mal foutu que j’ai fait avec un crayon une feuille et ma mémoire.

Perso depuis ma dernière campagne je joue avec la carte dévoilée, j’en avais ras le bol de me trimballer des armées d’espions partout.
(et pas de ralentissements notables, évidemment ca dépend de la config)

Magnifique! Non seulement l’angleterre n’existe plus mais en plus tu recrute des helvètes.

Ce jeu est un fleuron. Il va falloir que je fasse l’investissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *