Catégories
Non classé

P.E.U.R une histoire vrai

Cette histoire est arrivé à un de mes amis ("Alterego" sur nofrag)
Il me l’a envoyé en un gros bloc descriptif, et je me suis proposé de le lui réécrire.
Voila donc ce que ça donne :

P.E.U.R, une histoire vraie.

Il était 19H15, et en cette saison froide, il faisait déjà nuit.
Ma mère m’avait demandé de lui apporter des échalotes, qui étaient entreposées dans la cave. La cave se divisait en 2 pièces reliées entre elles par une ouverture recouverte d’un rideau. Descendant l’escalier, je fus surpris par des rayons lumineux du fond de la cave, filtrés par le rideau, qui apparurent brusquement, sans aucune raison concrète. Il n’y avait qu’un interrupteur pour cette lumière, et il se situait dans cette pièce du fond. Personne n’avait pu allumer cette lumière, ma mère était à la cuisine et mon père n’était pas rentré.

Trop curieux de comprendre ce phénomène, j’entrepris d’aller y jeter un coup d’oeil. J’oubliai en activant machinalement l’interrupteur que l’ampoule de la première pièce était grillée depuis un mois. La traversée me semblait interminable, au fur et à mesure que je progressais parmi les murs en parpaings humides et les rayonnages de bouteilles, la peur me gagnait. Chaque bruit de mes pas sur le sol en terre me semblaient d’une lourdeur de plus en plus intense, et l’envie d’ouvrir ce rideau laissait progressivement place à une l’effroi de ce qui pourrait se trouver derrière…

Je tirai lentement le rideau.
Ce qui se trouvait derrière semblait tout droit sorti d’un cauchemar.
Au fond de la pièce, dans la pénombre de la réserve alimentaire, se trouvait un être penché en avant, dos à moi. Cet être mesurait 1 mètre 20, avait de longs cheveux rêches et noirs, et portait un vieux manteau rouge.

Sans raison, je m’approchais encore de ce qui s’apparentait être une petite fille, silencieusement, et au moment même ou je me rendis compte que mon ombre projetée me trahirai, elle se retourna à une vitesse hallucinante. Mon sang ne fit qu’un tour, il fallait que je quitte cet endroit immédiatement.

Mais à ce moment là, ma trop faible croyance pour le surnaturel me fit tout de suite redevenir terre-à-terre, et c’est dans un soulagement que je me rendis compte que ce n’était autre que la petite fille du voisin. Elle cherchait tout simplement son chaton qui était entré dans ma cave par la porte extérieur.

En la voyant repartir avec cette sale bête, je compris une chose : Fear, ça troue le cul !

74 réponses sur « P.E.U.R une histoire vrai »

Mais , on peu pas lire une histoire sans que dautre critique , si elle est pas vrai sa fais quoi hein !! et lautre con qui dis que  » Il parrait que toutes les personne qui sont arrivées sur cette page par google sont mortes dans les 7 jours.  »
PFF pitoyable , c’est vraiment pas cool ! -_-

Quelqu’un peut me dire ce que c’est qu’un(e ?) laite ?

A 12 ans je veux pas dire mais même si je faisais (déja !) des fautes, je savais me faire comprendre…

moi je ferais demitour direste jvoudrais meme pa savoir ki se cachait derriére en + je mangé des chis et tu coupé lapéti
Merci ^^

putain mais c quoi cette invasion d’illettrés bordel ?!
ya une recherche google a la con qui mene ici ou quoi?.. « comment ça marche » c’est pas ici…

moSk a dit :
Il parrait que toutes les personne qui sont arrivées sur cette page par google sont mortes dans les 7 jours.

^^
————–
Mais ces des goss putains, c’est normal qu’ils fassent des ?fautes?… euh du n’importe quoi j’veux dire,
une chose est sur,

c plutot lllooooollll mm po peur!

p.s. La maladie du perfectum ortographus vous rongera jusqu’à la moelle. Bienvenue dans l’air des sms.

c’est quoi cette histoir a chier putin mais c’est quoi cette histoir !!! je l’ai raconter a mon petit frere il a pleuré de rire moi jveu plus cettte dobbb dite des histoir qui font peur a telle point quond se chier dessus

Par pitié efface ce billet olipro et ton histoire pourrie.

Pour le bien de ma sante mentale qui ne va plus tres bien a force de lire les comments sur internet.

J’ai fini F.E.A.R. cet nuit et perso kan chui arriver sur cet page j’ai commencé a lire et quand chui arriver au menteau rouge jai kitter je flippai tro mdrr et pi bah mtn je me suis dit aller va quand meme voir et quand jai vue la fin je dois dire ke jai bien sourrie ^^
Cet histoire n’est pas nul, ceux a qui elle n’est pas a leur gout on leur a pas demander de la lire alors si vous etes pas contents quitter cet page 😉 frchmt moi je sais pas si j’aurai eu le courage de m’approcher alors bravo a toi 😉

Répondre à mordu Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *