Nos amies les plantes (2)

Dans cette subtile alternance de sujets (JV/divers/JV/divers… ) me revoici dans la catégorie "divers" pour parler encore une fois de plantes. Ne partez pas ! Cette fois-ci il s’agit de plantes beaucoup plus classiques et moins controversées : le Thé.
Une amie est sur le point de vendre son salon de thé, j’en ai profité pour faire quelques courses. Autant en profiter puisque pour "fêter" la vente de son salon elle m’a fait 50% de réduc. L’air de rien j’en ai eu pour 37 euros, et la paye du mois arrive seulement dans une semaine… outch.
Il s’agit uniquement de thés de Chine. D’habitude je ne prends que de "vrais" thés (Oolong par exemple), je me suis toujours refusé à prendre des thés composés (dis aussi thés-de-tapettes). Mais cette fois-ci j’ai craqué, j’en ai acheté un ou deux, mais pour ma défense c’est plus pour leurs aspects visuels que pour leurs odeurs exotiques.
Un truc qui m’a toujours intrigué c’est l’état physique qui suit un repas accompagné de thé : j’ai souvent la tête qui tourne et une petite euphorie. Je ne sais pas si il y’a une explication chimique/biologique ni même si je suis le seul à ressentir ca…

Jeux vidéoS et dépendances

L’émission Alter Ego sur France Inter ce matin avait pour sujet "Les jeux vidéos" (avec un beau S à la fin de vidéo sur le site web… hem hem).
Une heure de discussion autour du JV avec deux invités : un sociologue et un médecin. Dommage qu’il n’y ait pas eu de spécialiste à l’antenne (développeur, rédacteur dans un mag…).
Bon c’est une émission très grand public, plutôt orienté "ménagère de moins de 50 ans". Mais même si l’animatrice est un peu paumée dans cet univers, le médecin et le sociologue arrivent à remonter le niveau.

Un point intéressant à souligner c’est qu’une bonne partie des auditeurs ayant appelés lors de l’émission sont des femmes (et même une mamie de 72 ans). Néanmoins la dépendance touche bien évidemment beaucoup plus d’hommes que de femmes, ca tout le monde en conviendra.

AlterEgo : Jeux Vidéo(s)
L’émission en straming et au format RealPlayer (.rm)

Nos amiEs les plantes (jeu gratuit à l’intérieur)

Alors que Christophe travaille dur sur les dernières finitions de MiniOne Racing US, moi je m’amuse à enrichir ma collection de plantes exotiques.
Mercredi j’ai reçu une demi-douzaine de nouveaux spécimens, regardez comme c’est mignon :

Le premier qui arrivera à me citer les noms de 5 de ces plantes gagnera un accès au Beta Test de MiniOne Racing… si il y’en a un un jour (hannn comment ce serait trop la classe pour toi mon ami !).
Indice 1 : Tout ceci est tout à fait légal, aucune de ces plantes n’est interdite en France.
Indice 2 : Aucune n’est réellement dangereuse pour la santé (hors allergie), ca reste des produits "doux" (sauf un)
Indice 3 : Quelque unes ont des proprietés psycho-actives
Indice 4 : Aucun ne vous coupe réellement de la réalité (sauf un)
Indice 5 : Aucune ne produit d’accoutumance comme le tabac (sauf un, mais ce n’est pas le même, heureusement)
Indice 6 : 5 peuvent se fumer
Indice 7 : On en retrouve certains dans des produits vendus en France (boissons énergisantes, aphrodisiaques, compléments alimentaires…)
Indice 8 : "Faites de beaux rêves les enfants…"
Indice 9 : NULL (le-chat-écureil-qui-n’a-toujours-pas-de-nom) n’est pas comestible

Et comme je suis déjà pratiquement sûr de n’avoir aucune tentative de réponse, je peux déjà préparer ma couronne et les lauriers et m’auto-proclamer "futur gagnant de ce concours stupide".

La distribution de jeux vidéo

Aujourd’hui il est très facile de se documenter sur les techniques de conception des jeux vidéo. L’Internet est une véritable mine d’or et pour un peu qu’on s’intéresse à ce sujet on trouve rapidement de nombreux éléments qui nous expliquent les différentes facette du développement (postmortems, interviews de développeurs, sites spécialisés, articles écrits par des professionnels….). Néanmoins il existe un domaine qui est toujours resté très opaque pour le quidam des mortels : la distribution.
Et même si on arrive encore à trouver quelques articles concernant le financement et les relations avec les éditeurs, il est bien difficile d’appréhender l’ensemble des mécanismes qui interviennent entre les différents acteurs.
C’était sans compter sur Antoine Lacroix qui vient de mettre un point final à son dossier sur les méandres de "La distribution de jeux vidéo" (disponible sur le site de l’AFJV). Il s’agit certainement de l’un des articles les plus complets disponibles en français, et je n’ai même pas le souvenir d’en avoir croisés d’aussi intéressants en anglais…

" Dans l’économie du jeu vidéo, environ un tiers du chiffre d’affaire global échoie au développement et à l’édition, le reste à la diffusion et à la vente. Or a bien des égards toute cette dernière phase qui absorbe à elle seule les deux tiers du chiffre d’affaire reste obscure. Et cette opacité semble parfois entretenue par les acteurs du secteur.

Le but de cette enquête est donc de tenter d’y voir un peu plus clair. Et on ne peut réellement comprendre les intérêts et les marges en jeu si on ne décortique pas un peu le processus de commercialisation. "

La distribution de jeux vidéo