Rigamix’s way of life

Et voilà cette fois-ci c’est clair et net : ce qui n’avait, au final, pas réellement commencé est définitivement fini.

Comme je suis pas du genre à m’attacher quand les choses sont claires, le deuil sera rapide. Une petite semaine à être un peu méchant avec elle et tout rentrera dans l’ordre.
Bref je vais glisser tranquillement dans la friendzone car ca reste une fille qui en vaut la peine (oui Aurélie, tu es -quand même- une fille bien).
Au final ce n’est peut-être pas plus mal, je vais pouvoir me consacrer un peu plus au développement et le temps restant sera judicieusement investi dans WoW. Je vais même pouvoir me remettre à Meetic, en 15 jours j’ai reçu plus de "candidatures spontanées" qu’en plusieurs mois. J’y vois l’effet bénéfique des fêtes de fin d’années : les filles sont bourrées et leur état second met en valeur mon charme naturel.

Je posterais bien une photo pour vous faire baver mais elle va bouder, je terminerai donc par la pensée du jour :
"Cette dictature du bonheur aboutit non pas à rendre les gens heureux mais à les rendre coupables. Coupable de ne pas être assez heureux, de ne pas être assez jeune, de ne pas être assez beau, de ne pas être assez riche, de ne pas être assez sain, de ne pas être assez sexuellement performant. C’est tous ces domaines qui sont touchés par l’idéologie du bonheur." (Pascal Bruckner, écrivain et philosophe)

5 réflexions au sujet de « Rigamix’s way of life »

  1. Je te remercie sincerement pour cette citation de fin d’article qui formule precisement un des sujets qui me turlupine depuis des annees. Merci bien, je la note et la ressortirai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *