Martinique [3/5] : Bitc… Beaches

La martinique étant une île, on trouve des plages un peu partout. Mais on y a pas passé tant de temps que ça. Une semaine ça fait peu pour voir un maximum de truc, donc a tout péter, on a du faire une matinée et une après midi de farniente.

Ce qui est chouette, c’est de voir des paysages très différent sur une surface aussi petite (70 sur 40km, en gros, car la martinique c’est une patate oblique). Au nord on a des paysages très « Crysis », comme la photo 1 ou bien sur celles de Sainte Marie, et au sud on retrouve les plages « carte postale » aux Salines ou à Diamant.

1Image hosted by uppix.net
Anse Couleuvre, nord de l’île

2Image hosted by uppix.net
Plage des Salines, sud

3Image hosted by uppix.net
Grande Terre des Salines, extrême sud

4Image hosted by uppix.net
Vagues du côté caraïbe de l’île

5Image hosted by uppix.net
Anse Diamant, sud ouest, avec le rocher du même nom sur la gauche, et le Morne Larcher derrière les palmiers.

6Image hosted by uppix.net
Au nord du carbet, nord ouest.

7Image hosted by uppix.net
Plage du coin, au sud du Carbet.

8Image hosted by uppix.net
idem que la 7, mais plus terre à terre.

9Image hosted by uppix.net
J’avais la même avec le soleil, mais les rayons lumineux ça tue!

Précédemment :
Martinique [1/5] : fait pas beau
Martinique [2/5] : floraison

A suivre :
Martinique [4/5] : nos amis les bêtes

11 réflexions sur « Martinique [3/5] : Bitc… Beaches »

  1. C’est moi ou ton appareil sous expose dès qu’il fait gris ? mon pentax fait ça et je dois penser à pousser l’ex dès qu’il fait pourri.

    Sinon oui pour certaines je dirais qu’un poil de sat’ donnerait un rendu plus far cryesque pas forcément recherché mais par contre un poil de contraste/courbe couleurs ferait pas de mal.

    Chouette coin en tous cas.

    Ps: et je vais te dire ce que je me reproche a chaque fois, mets des gens, ça fait vivre une photo et peut donner une échelle au paysage.

  2. Comme je te l’avait dit la saturation, mais finalement, c’est peut être juste un soucis d’expo/contraste. Simplement en juant avec la courbe et le décalage (ce qui assombri les zones sombres je te l’accorde) :

    Après :

    Avant :

  3. niveau saturation, vous pensez à quo par exemple? Les photos des salines ont déjà été pas mal poussées. Exemple (mais ce n’est pas le cas de toutes les photos)

    et je trouverai que c’est un peu du cheat de pousser plus. Sans vraiment faire gaffe j’ai mis les photos de l’article en full rez, donc si qqun veut me montrer ce que vous appelez plus de saturation, je lui en serai reconnaissant.

    @Bestaflex
    ya un vélo sur la 6, ça donne l’echelle! Bon, ok…. ceci dit je suis assez d’accord avec toi, et je préfère d’autant plus faire du portrait (avec mon miam 50mm). Mais j’ai du mal a prendre les gens comme ça dans la rue (pendant le séjour j’en ai fait qqunes qui arriveront dans 2 articles), et la plupart des « beaux » portraits (au sens photographique) sont sur des proches, et comme le disait Caroro sur son bleug, ça reste offnet. Je m’égare. Tout ça pour dire que oui, tu a raison à propos de la présence des gens pour l’échelle des photos.
    (mais en même temps quand je publie des photos avec de l’action dessus, tout le monde s’en branle et personne ne poste de commentaire. snif)

    @prezio
    ?

    @the shrike

  4. @tinux
    avant meme que j’en fasse la demande 🙂 !
    C’est vrai que ça donne plus de relief à la photo, mais je trouve le vert un peu trop criard pour une météo pareil. Mais je vois l’idée, je vais voir un peu ce que je peux faire.

  5. C’est sûr mais de mon avis, tu ne bosses pas pour un météorologue.. ce que je veux dire pas là c’est que c’est tout à ton avantage de vouloir « reproduire comment c’était au moment X », mais je pense que quand la météo n’est pas à ton avantage, c’est toujours mieux de tricher un peu afin de donner un peu de vie à ta photo.

    Après je dis pas d’aller dans l’extrême et de pondre une carte postale..

  6. Ouais enfin les gens c’est pas juste pour l’echelle, même si genre en montagne c’est hyper utile, mais ça donne de la vie à la photo.

  7. je n’y ai passé qu’une semaine, j’ai un peu discuter avec les martiniquais quand j’en avais l’occasion, mais j’ai pas appris le vocab local.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *