[PC]Black Mesa

INTRIGUE : Gordon Freeman est un brillant scientifique qui commence son premier jour de travail à Black Mesa, un site strictement confidentiel où des recherches les plus poussées sont développées.

Manque de bol, une expérience tourne mal, et notre gaillard fort volubile se retrouve avec une armée de créatures envahissant le complexe. Mais notre homme dispose d’une armure et de connaissances en armement, lui permettant de s’en sortir de toutes les situations…

GAMEPLAY : inutile de présenter « Half Life », un des FPS les plus cultes. Black Mesa est un remake qui conserve l’essence même du jeu, et magnifie seulement la partie technique.

Aucune surprise donc, votre personnage va devoir survire dans un complexe infesté de xénomorphes, en utilisant diverses armes, du pied de biche au canon plasma.

La subtilité de Black Mesa/ Half Life, c’est de ne pas tout miser sur des empoignades bourrines, et de jouer la carte de la subtilité à de nombreuses reprises, avec quelques énigmes physiques bien trouvées.

Ainsi, il faudra bien analyser l’environnement pour avancer lors de certains passages, où des risques d’électrocution, de broyage, de combustion vous feront rapidement passer de vie à trépas.

Certains PNJ seront de la partie pour vous aider ou vous guider lors de votre périple, un bon point mais qui fait toujours sourire quand on déplore encore ce mutisme de notre personnage, qui casse un peu l’immersion.

RÉALISATION : le but de « Black Mesa », un mod à la base est bien évidemment de donner un coup de boost technologique à un jeu qui vient d’avoir ses 23 ans.

On peut dire que le rendu est correct, sans pour autant atteindre des sommets. Les textures et quelques effets ont bien évidemment progressé, mais en ce qui concerne l’animation, certains rendus, le souci du détail ou encore les effets de lumière, nous sommes encore bien loin de ce qui peut se faire de mieux.

Là où ça change pas mal, c’est sur la bande-son, signée Joel Nielsen. Si on scinde Black Mesa en deux parties (avec Xen en second, cette partie ayant été développée plus tard après la sortie initiale et commerciale du jeu), la première partie conventionnelle reste dans l’esprit d’ « Half Life ».

Par contre, pour Xen…HOLY SHIT!!!!! Bon ok, ça va pas plaire à tout le monde, mais cette B.O. (disponible ici https://joelnielsen.bandcamp.com) est tout simplement incroyable, avec quelques vocalises féminines qui viennent donner à l’ensemble un petit côté cinématographique, dans la lignée de ce que peut faire « In The Nursery ».

DURÉE DE VIE : Moins de 20 heures, en avançant pépère. Une bonne durée de vie, pouvant fluctuer en fonction de vos envies de prendre votre temps, ou de foncer en ligne droite.

Pour la replay-value, c’est un titre qu’on aura plaisir à refaire, d’ici quelques années.

INTÉRÊT : Redécouvrir Half Life dans une version améliorée, c’est le souhait de certains d’entre nous, qui voudraient bien voir des initiatives similaires pour d’autres titres (on pense à « No One Lives Forever »).

Le travail effectué par la petite équipe de Crowbar Collective force le respect. Et même si le jeu final n’est pas de taille face à de gros calibres, et bien on prend tout de même notre pied, on reprend goût à cette aventure variée, bien menée, intelligente (ce serait trop réducteur de classer « Half Life » dans un FPS sans cervelle). La frontière technique entre « Half Life » et sa suite est désormais réduite, quitte à dire que les deux jeux sont quasiment au même niveau.

Si vous n’aviez pas encore tenté l’aventure, foncez direct sur ce remake respectueux, et si vous aviez torché le titre à l’époque, vous pouvez y retourner sans problème : le plaisir est toujours intact, et le level design a de quoi donner des leçons aux petits nouveaux.

Seul gros bémol de cette aventure : ces fichus temps de chargement qui viennent inopinément vous interrompre dans votre partie. En 2020 (date de sortie sur Steam de la version complète et finalisée), on peut considérer qu’il était possible de faire quelque chose à ce sujet.

15/20

JeuxVideo.com

Fiche NoFrag

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Laisser un commentaire