[PC]Call Of Duty : WWII (solo)

INTRIGUE : Exit les combats modernes ou futuristes, la saga COD vous renvoit à ses origines, durant la seconde guerre mondiale.

Vous allez suivre le parcours d’un jeune bidasse américain, envoyé durant le débarquement en France, et son parcours avec son équipe jusqu’en Allemagne.

GAMEPLAY : On serait tenté de dire que tous les COD se basent sur le même gameplay. C’est encore un peu le cas ici, mais une nouveauté vient tout de même ajouter un peu de zeste : dorénavant, vos frères d’armes vous permettrons de récupérer des munitions, des soins, des grenades, voire de localiser les ennemis.

Cette fonctionnalité a un prix, vous devez être à proximité de votre compagnon, et lui demander de l’aide. Une fois cela fait, il faudra patienter avant de pouvoir de nouveau en bénéficier.

Un système astucieux, puisque la santé ne se régénère plus et impose de faire profil bas, voire de patienter.

Le hic, c’est que même en difficulté [i]commando[/i], vous avez assez de quoi faire sur votre chemin, les médikits et munitions sont assez nombreuses pour ne pas avoir à faire appel à eux.

Ce Call Of Duty est aussi l’occasion de varier un peu le gameplay, avec des phases d’infiltrations, de tir à l’artillerie lourde, ou encore quelques épopées en plein ciel. Une belle variété, qui confère à chaque niveau une identité propre.

RÉALISATION : L’aspect technique est en adéquation avec le budget du jeu : c’est beau, c’est propre, les personnages sont finement modélisés (dont certains acteurs connus), et le grand spectacle est assuré, avec un show pyrotechnique à certains moments, digne de Hollywood.

Que ce soit visuellement ou auditif, le constat est toujours le même, nous avons à faire à un AAA, et cela se sent. On peut cependant reprocher au titre de ne pas être aussi riche lors de ses derniers niveaux, où la variété se fait alors plus discrète.

DURÉE DE VIE : Il vous faudra compter 10 heures pour venir à bout du solo. Bien évidemment, le multi est de mise, mais ces 10 heures sont honorables, certains opus de la saga n’excédaient pas les 5-6 heures. Certains objets à collecter vous donnerons sans doute envie de repartir au combat, en sachant que chaque niveau apporte un certain plaisir, et peut se refaire sans souci.

Une bonne re-jouabilité, un titre qu’on appréciera refaire d’ici quelques années.

INTÉRÊT : en brisant son cycle et en revenant aux fondations, la série Call Of Duty nous livre une aventure passionnante, et offre à travers chaque niveau une expérience différente.

Si on commence par le classique débarquement, on découvre alors d’autres phases plus intéressantes, comme le fait d’incarner une agente de la résistance, dans le centre administratif nazi situé en plein Paris. Une superbe mission, où le stress est à son paroxysme, et qui contraste avec les autres moments plus musclés du jeu, comme ce passage en jeep à la poursuite d’un train.

Mais on peut aussi être sensible au message du jeu, à ces hommes et leur sens du sacrifice, à leur colère, leurs empoignades, et leur notion de l’ennemi, comme le dit si bien un personnage, ou lors d’un moment avec des réfugiés qu’il faudra escorter.

Une très belle aventure, parfois très dure et violente, mais qui permet comme d’autres œuvres de faire un travail de mémoire, pour ne pas oublier et mieux comprendre ce qui pourrait de nouveau se produire si la haine l’emporte à nouveau.

17/20

JeuxVideo.com

Fiche Nofrag

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Laisser un commentaire