[PC]Mother Russia Bleeds

INTRIGUE : Vu qu’il s’agit d’un beat them all old school, on ne va pas se le cacher, le scénario est très simple : vous êtes en U.R.S.S., en taule, vous vous échappez, et allez sans vous rendre compte participer à la révolution du pays

GAMEPLAY : A l’instar d’un « Double Dragon », ou encore mieux d’un « Streets of rage 2 », vous disposez ici de 4 personnages sélectionnables, avec des aptitudes différentes (force, vitesse, endurance…), qui seront aussi relatifs au nombres de joueurs humains autorisés, avec la possibilité de se frapper entre potes, ou pas.

Votre but sera de progresser sur un scrolling horizontal sur plus de 8 niveaux, aux environnements variés (prison, ville, train, building, boîte de nuit,…) tout en lattant tout ce qui s’approchera de vous. Vous pourrez utiliser des armes, blanches ou à feu, ce que fera aussi l’ennemi.

L’originalité du titre réside dans la Nekro, une drogue découverte dans le jeu. Cette dernière vous permet de vous regonfler à bloc en énergie, car ici, pas de poulet ou soda planqués dans les poubelles pour vous redonnez de la vie. Le concept est tout autre, et implique de la stratégie :

La nekro se stocke, et une fois à sec, vous devrez l’extraire du cerveau de vos ennemis morts. Il faudra alors faire attention de ne pas trop amocher la tête de vos opposants, la disponibilité en Nekro n’étant pas systématique, et les chances s’amenuisent si il ne reste plus grand chose de la tête. Si vous avez de la chance, le corps clignote, vous indiquant la disponibilité de Nekro, mais attention, de façon temporaire.

Il faut vite se dépêcher de l’extraire, tout en surveillant vos ennemis prêts à en profiter, vu que vous serez en position de faiblesse. Attention aussi à vos alliés, car chacun à un moment donné va lutter pour sa propre survie.

Vous pouvez aussi gaspiller une dose de Nekro pour entrer en mode rage, ce qui aura pour effet de multiplier votre force et votre vitesse. Très courte, cette possibilité influe sur l’aspect visuel du titre, avec un rouge dominant, et une musique accélérée.

RÉALISATION : Il s’agit ici encore d’une relecture du genre d’antan (ces fameuses bornes d’arcade où on dépensait tout notre argent, comme Final Fight), avec un design très 8 bits. C’est pixelisé à outrance, mais c’est le genre qui veut cela.

Par contre, pour l’aspect sonore, c’est plus d’actualité, avec du bon son bien contemporain, à base d’Electro. De quoi se motiver tout en donnant des coups.

DURÉE DE VIE : 5 heures pour le premier rush en solo, en sachant qu’une autre fin est disponible (sans avoir à refaire le jeu en entier). Ce n’est pas cet aspect qu’il faut prendre en compte, car le titre, comme de nombreux beat them all, tient son intérêt de parties endiablées entre amis.

Et si on n’a pas d’amis, il est possible de jouer avec l’IA, pouvant prendre en charge du second au quatrième joueur. Bien évidemment, le nombre d’ennemis s’adapte alors. On reviendra sûrement vers ce titre, dès que l’occasion se présente avec des amis.

INTÉRÊT : Fans de Pixel Art, de Beat Them All, de Ken le survivant, « Mother Russia Bleeds » risque de vous faire de l’œil. Sauvage, violent, irrévérencieux, le titre n’est pas à mettre entre toutes les mains.

Il désamorce l’ensemble des situations avec un humour très noir cependant, où les insultes fusent, le gore transpire à fond, comme les gerbes que nos héros dégueulent de façon répétée. On pourrait alors se dire qu’on tient une petite pépite, mais le titre souffre quand même de quelques tares, à savoir une difficulté mal dosée (BORDEL ce boss dans la piscine!!!!!!!), et surtout des ennemis pas franchement folichons, qui soit vous inondent sans que vous ne puissiez réagir, soit attendent vos coups dans un coin de l’écran.

Quoi qu’il en soit, « Mother Russia Bleeds » est un bon titre, à cependant réserver à un public averti, très averti.

14/20

JeuxVideo.com

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic


Notice: Use of undefined constant TDC_PATH_LEGACY - assumed 'TDC_PATH_LEGACY' in /var/www/html/blogs2.nofrag.com/public/wp-content/plugins/td-composer/td-composer.php on line 109

Laisser un commentaire