[PC]Far Cry 4

INTRIGUE : Vous êtes Ajay, un exilé aux Etats-Unis qui revient sur les terres de ses ancêtres, au Kyrat (en Himalaya), afin de répandre les cendres de sa mère. Votre père était le fondateur du cercle d’or, une organisation luttant contre l’oppression.
Votre retour sur votre terre natale va vite augmenter les tensions entre Pagan Min, un dictateur autoproclamé roi du Kyrat, et ce qu’il reste du Sentier d’Or, aujourd’hui géré par Sabal et Amita, dont les visions de l’avenir divergent totalement.
A vous de prendre la succession, et de combattre l’oppresseur pour sauver la région.

GAMEPLAY : Le gameplay de ce Far Cry n’a pas du tout changé depuis le dernier, qu’il copie dans les moindres détails. En parcourant la carte de ce monde ouvert, vous devrez toujours chasser pour vous confectionner de meilleurs outils, libérer des avant-postes, escalader des tours de communication pour améliorer votre carte,…

En plus des missions principales, vous trouverez bien évidemment d’autres occupations, comme la chasse, la livraison de marchandises, la récupération de biens, sans compte les innombrables objets à collecter.

Tout cela vous donnera de l’agent, du Karma, et de l’XP, afin d’améliorer votre personnage, mais aussi votre arsenal.

Une liste conséquente d’actions à faire, pour vous permettre d’évoluer dans ce monde pendant un bon bout de temps.

RÉALISATION : AU début, on fait « wahou » : le moteur maison d’Ubi Soft, Dunia, envoie encore du lourd malgré son âge (jeu sorti fin 2014) avec une belle gestion des lumières, et de beaux environnements.

Mais cette poudre aux yeux va vite disparaître quand on s’aperçoit que le titre a tout de même de sacrées lacunes : textures hideuses en obscurité, clipping impressionnant quand on est en altitude, et distance de vue très limitée, cette région du Kyrat ressemblant à un gros cube dans lequel on est enfermé, avec des reliefs plus qu’escarpés pour dissimuler la distance.

Par contre, encore une excellente mention pour le doublage français, on est vraiment aux anges avec tous ces personnages faisant l’objet d’une attention toute particulière pour avoir une voix en relation avec leur caractère.

DURÉE DE VIE : Comme pour son prédécesseur, il faudra compter environ 40 heures pour en faire le tour (actuellement 84%, certaines quêtes comme les lettres à rechercher sont un peu plus chiantes que le reste). Jouabilité réduite, car après avoir fait le tour du proprio, on nous propose que les avant-postes pour se remettre dans le bain. Pas de New Game+, ni la possibilité de refaire certaines missions principales…

INTÉRÊT : Si vous avez joué à « Far Cry 3« , sachez que ce volet n’est qu’un « simple » copier-coller, où Ubi Soft a juste changé l’environnement (on passe des plages à la montagne).

Peu d’évolutions, mais toujours un certain plaisir, même si le titre souffle le chaud comme le froid en terme de réalisation technique (fuir l’obscurité) et pouvait, comme dans son introduction, nous proposer plus de variété entre la première partie du Kyrat (une région très verdoyante) et la seconde (plus dans l’aridité). On aurait aimé avoir plus de missions dans un environnement enneigé, quitte à être au pied de l’Himalaya.

On s’amuse, mais il faut avouer qu’à la longue, le titre devient un peu répétitif. La bonne nouvelle, c’est que Ubi Soft a revu sa copie pour « Far Cry 5 », gommant les passages anecdotiques, le superflu, et a doté sa licence d’un moteur de jeu plus costaud, capable cette fois de vous en mettre plein lé rétine dans n’importe quel contexte.

16/20

JeuxVideo.com

Fiche Nofrag

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Laisser un commentaire