[PC]Layers Of Fear

INTRIGUE : Dès vos premiers pas dans cette immense bâtisse, vous sentez que quelque chose ne tourne pas rond. Au fur et à mesure que vous vous enfoncez dans la demeure, vous allez faire face à la folie. La folie d’un peintre prêt à tout pour exercer son art, quitte à commettre l’irréparable.

GAMEPLAY : Le gameplay dans « Layers Of Fear » est des plus minimalistes : abordant une vue à la première personne, vous pouvez vous déplacer, courir, ouvrir des portes ou des tiroirs, et interagir avec quelques éléments ou objets dans le décor (allumer des interrupteurs, prendre quelques objets essentiels,…). C’est tout.

RÉALISATION : l’aspect de la demeure est plutôt bien conçu, les textures sont propres et parfois travaillées, on a droit à quelques plans vraiment audacieux, et l’ambiance n’en est que plus prenante. C’est du bon boulot dans l’ensemble.

DURÉE DE VIE : Légèrement plus de trois heures pour en voir le bout, en sachant que le titre dispose de trois fins, et d’un DLC pour prolonger l’histoire. A voir si vous êtes enclin à retenter l’aventure, ou si un seul passage vous aura amplement suffi.

INTÉRÊT : « Layers Of Fear » se classe dans ces titres proposant plus une expérience forgée sur un solide scénario qu’un vrai plaisir ludique où le gameplay est synonyme de défi. Ici, on avance, on flippe parfois, on assiste impuissant à cette chute dans la folie, plutôt bien agencée.

Voir l’espace et le temps se déformer devant soi, les murs pourrir au fur de notre avancée, des apparitions lugubres, des objets flottant dans l’air sans raison apparente, ça surprend et il faut avouer qu’on sursaute plus d’une fois (surtout le coup du « Don’t look back » inscrit sur le mur, et notre réaction à ce moment). Chaque chapitre de cette aventure est une montée crescendo dans la folie, avec toujours un thème particulier, en rapport avec le fameux peintre.

Maintenant, tout s’axe sur ce que vous recherchez, à savoir une intrigue très balisée, ou un pur jeu d’horreur jouant avec vos nerfs. Dans ce dernier cas, « Layers Of Fear » risque de vous décevoir, et il vous faudra alors vous orienter vers des titres comme « Outlast » et sa suite.

08/20

JeuxVideo.com

Fiche Nofrag

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Laisser un commentaire