[PC]Rise Of The Tomb Raider [20 Year Celebration]

Pic

INTRIGUE : la jeune Lara Croft part en Sibérie, persuadé que son père tenait la piste d’une source d’immortalité ancestrale, enfouie dans une cité millénaire. Afin de redorer l’image de sa famille, elle part en expédition, sans se douter que sa vie sera menacée, l’amenant à survivre dans un environnement glacial…et hostile.

GAMEPLAY : La même recette que le précédent volet, serait-on tenté de dire. Mais quand une recette fonctionne, autant l’utiliser.
Ici, point de changement majeur, il s’agit toujours de contrôler Lara dans de multiples environnements ouverts, remplis d’objets à collecter, de secrets ou tombeaux à découvrir.

En l’occurence, on pourrait même dire qu’on est proche de la saturation, tant le craft est conséquent : végétaux, chasse, minéraux, pétrole, munitions, or, documents, cartes et autres parsèment le terrain, et on passe un temps énorme à vouloir tout collecter.

Cependant, cet aspect crafting n’est pas indispensable, les développeurs laissent le choix de se concentrer sur l’aventure sans avoir à atteindre tel niveau, ou dénicher tel objet. En fait, tout du long, vous obtiendrez automatiquement les accessoires indispensables à votre progression.

Le seul point, c’est que cela passera par quelques allez-retour, certains points de la carte n’étant pas accessible tout de suite. En gros, on arrive comme précédemment dans un Metroidmania-like.

Et vers la fin, quand vous compétences et arsenal seront complets, c’est toujours avec une grande aisance qu’on se déplace. Utiliser l’arc pour la chasse, combattre des ennemis ou encore parcourir l’environnement, comme avec le piolet, sont toujours d’une facilité déconcertante.

Idem pour les combats, où Lara change de posture automatiquement à l’approche d’un danger, ou d’un ennemi. Il est possible de se la jouer infiltration, en se cachant dans le décor, comme dans un buisson ou sur une branche.

L’esprit du précédent volet est intact, et embelli par quelques petites nouveautés.

RÉALISATION : « Rise Of The Tomb Raider » est magnifique…la plupart du temps. Hormis deux trois passages peu flatteurs, l’ambiance est là, avec des décors magnifiés par une profondeur de champ et des textures haute résolution hors-norme. Idem pour les cinématiques, formidablement orchestrées, et donnant littéralement vie à Lara, plus belle que jamais. Franchement, du très bon boulot, et le TressFX remplit encore le contrat. Pareil pour la musique, pas mémorable, mais efficace pour nous plonger dans un contexte hostile où la survie est permanente.

DURÉE DE VIE : Excellente, surtout pour cette version « 20 Year Celebration », rajoutant beaucoup de contenus (DLCs) plutôt intéressants (comme le fait de parcourir le manoir des Croft, ou encore lutter contre des vagues de possédés). En souhaitant terminer le jeu à 100%, plus quelques tenues, on cumule à 42 heures, ce qui est pleinement rentable. Et l’envie d’y retourner se fait pressante.

INTÉRÊT : on pourrait reprocher à Crystal Dynamics de ne pas trop avoir fait évoluer la recette précédente, et d’avoir forcé l’aspect Craft. Pourtant, le résultat est un jeu maîtrisé de bout à bout, tant sur le plan technique, narratif et ludique.

Pour les fans des premiers Tomb Raider (surtout le 2), à certains moments, on retrouve vraiment l’ambiance d’antan, avec notre Lara plongé dans un milieu hostile, quasi surnaturel, et devant examiner l’environnement pour s’en sortir (mention au passage dans les mines).
Cette « suite » s’en sort donc à merveille, et propose encore une grande et belle aventure, en attendant la prochaine, teasée à la fin de ce volet. Rendez-vous prochainement en Amérique du Sud…

18/20

JeuxVideo.com

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic