[PC]Assassin’s Creed III

Pic

INTRIGUE : Le jeu est une fiction historique qui se déroule avant, pendant et après la révolution américaine de 1753 à 1783 et son nouveau héros est un jeune homme d’origine britannique et mohawk nommé Ratonhnhaké:ton qui prendra par la suite le nom de Connor. Assassin’s Creed III poursuit l’histoire de la lutte ancestrale entre les Assassins, combattant pour la liberté, et les Templiers, luttant pour le pouvoir par la domination, dans la jeune nation qui deviendra les États-Unis d’Amérique. Il contient également une partie jouable se déroulant au XXIe siècle, où le protagoniste de la série, Desmond Miles, tente de prévenir la fin du monde de 2012, alors que son histoire arrive à sa conclusion. (Wikipédia)

GAMEPLAY : n’ayant connu que le premier « Assassin’s Creed » par le passé, cet épisode apporte quelques améliorations au gameplay, comme la gestion d’un patrimoine, la chasse, la navigation en pleine mer et d’autres petites possibilités.

Mais grosso modo, l’essence même de la saga est là, à savoir un personnage à guider dans plusieurs cartes, avec des missions principales et secondaires, expert dans l’art d’assassiner ses cibles.

Gros bémol me concernant, le gameplay est atroce, et on peut pester par rapport à comment Ubi Soft a pensé le titre et notamment son gameplay.

Explication : on retrouve de nouveau une touche pour nous permettre de passer en mode « parkour », où votre progression à vive allure sera simplifiée, votre avatar évitant de lui-même les obstacles et s’adaptant au milieu, alors que votre simple but sera de l’orienter. Inutile donc d’appuyer sur la touche saut au bord d’un obstacle, tout se fait automatiquement. Ce procédé donne bien évidemment une dynamique sans pareil, mais possède aussi de grosses lacunes.

Ainsi, il n’est pas rare lors d’une progression (à pied ou à cheval), de buter contre un obstacle ridicule, sans possibilité de sauter par dessus (par exemple, il m’est arrivé de buter sur une volaille en plein milieu de ma route…en cheval). Pire, votre personnage, lors de courses-poursuites, s’amuse régulièrement au mime Marceau face à un élément du décor, grimpe à un arbre à la place de le contourner…De quoi pester violemment.

Idem pour les combats, avec une gestion calamiteuse de l’inventaire, où toute fluidité des combats est mise à mal dès qu’on souhaite changer d’arme.

C’est vraiment dommage, car on aurait souhaité un autre style de gameplay, plus standard tout en prenant en compte quelques dynamiques de jeu.

RÉALISATION : Replacé dans son contexte, le titre est très agréable, et propose de belles reconstitutions des premières grandes villes américaines, mais aussi de vastes étendues boisées, que nous pourrons découvrir sur différentes périodes. On sent les moyens mis à disposition, et la reconstitution est vraiment d’un bon niveau, si bien que les quelques niveaux mettant en place Desmond paraissent fades.

DURÉE DE VIE : la durée de vie est bien évidemment conséquente, sur 12 séquences, même sans s’attarder sur les missions secondaires. Comptez environ 38 heures pour faire un bon tour de l’ensemble, malgré le fait que quelques missions secondaires ou objectifs soient vraiment fastidieux (comme les souterrains de Boston et New-York).

INTÉRÊT : Outre le fait que ce genre de jeu ne soit pas ma prédilection à la base, c’est tout de même une certaine déception que de voir certains points entachés par un gameplay non adapté. Si on comprend bien que cela est voulu pour créer une certaine dynamique (très intense quand le personnage saute d’arbre en arbre, ou quand les combats offrent de vraies chorégraphies), c’est frustrant de constater que tout cela est limité par certaines contraintes. Les fans de la série seront bien évidemment aux anges, le titre dispose d’énormes qualités malgré cela, mais les autres devront se plier à certaines aberrations, en comparaison avec d’autres titres moins « dirigistes ».

10/20

JeuxVideo.com

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Laisser un commentaire