[PC]Dark Raid – Gunpoint – Depth Hunter 2: Deep Dive

Dark Raid : « Dark Raid » est un FPS sur PC qui, on ne sait comment, a réussi à être greenlighté sur Steam.
Se voulant comme un retour aux sources du FPS, il vous place dans la peau d’un androïde à bord d’un vaisseau spatial. Lors d’un simple voyage de routine, une anomalie vient perturber le bon fonctionnement des robots occupant le vaisseau, ces derniers se retournant alors contre leurs créateurs. Vous êtes le seul à pouvoir les arrêter.
« Dark Raid » donne l’impression des les premières minutes de jeu d’avoir été développé avec un logiciel de type « FPS Creator » : Graphismes ultra datés, maniabilité bancale, et surtout une difficulté aberrante, vous obligeant parfois à avoir recours aux cheats pour passer certains passages frustrants. Ça fait amateur, au sens le plus péjoratif du terme. Pour l’anecdote, j’ai fini le jeu en mode « God » en 3 heures, avant de désinstaller ce jeu une bonne fois pour toutes.

01/20

Pic

Pic

Pic

Gunpoint : Ayant joué il y a de cela quelques années à « Trilby : Art of the theft », un bon jeu 2D où le but consistait à s’infiltrer dans des buildings afin de récupérer certains biens, c’est avec plaisir qu’on découvre « Gunpoint », sorte de version améliorée.
Vous incarnez un détective privé, chargé d’enquêter sur la mort d’une jeune femme. Enfin chargé est un bien grand mot, car sa mort vous est quand même foutue sur le dos. Votre but sera donc de trouver les indices prouvant votre innocence, mais aussi trouver le coupable.
Chaque mission se présente sous la forme d’un tableau avec un ou plusieurs buildings, où vous devrez récupérer des informations, généralement contenues dans un PC qu’il faudra pirater. Et pour cela, il vous faudra vous rendre dans cette pièce, très souvent bien gardée.
C’est là que votre attirail, évolutif, vous permettra de déjouer pièges ou détourner l’attention des gardes : vous avez la possibilité de vous connecter aux différents réseaux électriques du bâtiment pour détourner les flux, et ainsi vous ouvrir des portes, désactiver des caméras, ou encore électrocuter des vigiles via les prises électriques.
Chaque niveau est une sorte de casse-tête où réflexion, discrétion, mais aussi challenge sont de la partie. Car si le jeu se termine en 3 heures, sa replay value est conséquente pour celui ou celle voulant réussir un sans faute, chaque fin de niveau étant résumée avec un score.
« Gunpoint » se révèle addictif pour celles et ceux aimant se triturer la cervelle, et sa faible durée de vie (de prime abord) est compensée par une réalisation sympathique, old school pixellisée lui allant plutôt bien, sa bande son rappelant les films noirs, et surtout le challenge proposé, le titre n’étant en lui même pas si difficile, ou du moins pas tant que ça si on ne veut pas trop se la jouer élite.

14/20

Pic

Pic

Pic

Pic

Depth Hunter 2: Deep Dive : Un titre à réserver aux passionnés de la pêche, où dans trois environnements, on va vous demander de prendre en photo des poissons, de les pêcher, de récupérer des trésors, tout en ayant la possibilité d’améliorer votre harpon, votre masque à gaz et votre appareil photo.
Plus passe temps détente que vrai jeu, le titre s’en sort plutôt bien visuellement, ou du moins la modélisation des poissons n’est pas mauvaises.
Il est juste dommage que le jeu soit si répétitif, et c’est limite si on aurait pas souhaité voir un peu de scripts là dedans, comme par exemple une attaque de requin avec comme échappatoire une vieille épave. En l’état des lieux, on se retrouve ici avec le même environnement sur trois chapitres, avec des missions trop souvent similaires, juste de quoi passer le temps pendant moins de trois heures.

06/20

Pic

Pic

Pic

Laisser un commentaire