[PC]Crysis 3

Pic

INTRIGUE : 2047. En tant que Prophet, un agent des forces spéciales doté d’une nanocombinaison, vous vous réveillez après un long sommeil en cryostase dans un monde sous la dictature du C.E.L.L. , ces derniers ayant employé une technologie extraterrestre, ces mêmes extraterrestres que vous avez combattu dans les précédents volets. Votre libérateur n’est autre que votre ancien partenaire, Psycho, qui a pris un sacré coup de vieux. Le C.E.L.L. ayant pris le monopole de la production énergétique, lui permettant de contrôler le peuple, vous décidez de mettre fin à leur agissement.

GAMEPLAY : Crysis reste Crysis, et on retrouve notre bonne vieille armure, nous permettant d’être temporairement plus fort, plus résistant, de voir en infrarouge, de devenir invisible ou encore d’être plus rapide. Ce FPS ne déroge pas aux volets précédents, et propose le même type de gameplay. La nouveauté réside dans un arc, une nouvelle arme bienvenue, silencieuse ou dévastatrice en fonction des flèches employées, vous permettant une approche 100% discrète. La cerise, on peut récupérer les flèches employées sur les corps encore chauds de nos ennemis, ce qui permet de pallier à la faible quantité de munitions à la base.
Pour le reste, lors de cette aventure, vous pourrez conduire certains véhicules, terrestres, les phases en avion comme dans le premier étant remplacées par de l’insipide rail shooting.

RÉALISATION : C’est une nouvelle fois une véritable baffe visuelle, le titre étant avec les derniers Battlefield ce qui se fait de mieux, avec un univers urbain rongé par la végétation, des décors post-apocalyptiques saisissants. Le premier niveau, sous la pluie, est un véritable coup de massue à s’en décrocher la mâchoire, et tout du long, nos yeux sont flattés. Par contre, d’un point de vue score, on peut regretter les relents hollywoodiens des précédents volets, cédant ici la place à des musiques un peu trop classiques.

DURÉE DE VIE : Partout, on pouvait lire que la durée de vie était ridicule, avec dans le pire des cas une campagne se bouclant en plus ou moins 4 heures. C’est avec étonnement que j’ai fini ce Crysis, certes en prenant le temps de me promener dans les environnements un poil plus ouverts que dans le second, pour l’achever au bout de 16 heures (oui oui, 16 heures!). L’exploration, la hausse de la difficulté, le fait d’opérer en fin stratège en éliminant au possible tous les ennemis de façon discrète en ayant au préalable établi un plan d’action suite au habitudes et parcours emprunté des ennemis, ça se prépare. Ce ne sont pas tous les FPS qui vous laissent l’opportunité de jouer à fond la furtivité en compensant avec de la surenchère.

INTÉRÊT : Après deux volets et un add-on plutôt bandants, cet épisode m’a laissé un peu sur ma faim. Certes, la technique est là, le titre est magnifique visuellement et peu de bugs sont à déplorer (juste retenir celui de l’arc pour lequel les différentes munitions ne voulaient plus switcher), la durée de vie est en fonction de votre style de jeu correcte, mais l’intrigue et les différents environnements ne valent pas ceux des précédents chapitres, et même les nouveaux types d’ennemis ne sont pas plus impressionnants que cela. Il reste alors l’arc, un petit joujou dont on a vite fait d’abuser.
« Crysis 3 » devrait sans doute clore la saga, mais sans panache.

13/20

JeuxVideo.com

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Laisser un commentaire