[PC]Call Of Duty : Modern Warfare 3

Pic
INTRIGUE : La Russie a commencé à envahir les Etats-Unis. La guerre entre les deux nations prend de l’ampleur quand des attentats sont commandités un peu partout en Europe. Soap et Price, deux SAS désormais considérés comme des ennemis potentiels, vont tenter le tout pour le tout en poursuivant Kamarov, un russe responsable de cette situation.

GAMEPLAY : Pour l’ultime épisode des Modern Warfare, on retrouve toutes les subtilités des deux précédents volets, ce 3ème épisode n’étant qu’une conclusion des plus explosives.
De nouveau, vous allez endosser le rôle de différents soldats sur le front, que ce soit sur le terrain, ou aux commandes de drones, vous permettant à distance de mitrailler vos opposants. On reste dans le FPS le plus classique, aucune innovation majeure venant bouleverser nos habitudes. Il faut dire que la machine est maintenant bien rodée.

RÉALISATION : Plus les années passent, et plus le moteur employé commence à montrer ses limites. Si l’ensemble bénéficie d’une mise en scène où explosions, bombardements, tirs sont bien rendus, on note une certaine pauvreté dans les textures, cette fois-ci bien plus évidente que dans les précédents volets. Les modèles employés commencent aussi à accuser le coup, et un sale effet de flou global vient gêner l’expérience.

DURÉE DE VIE : Comme les autres épisodes comptez 6 heures pour boucler la campagne solo, voire un peu moins. L’intérêt du titre est bien évidemment ses modes multijoueurs, qui lui permettent de perdurer dans le temps.

INTÉRÊT : Si comme moi vous avez été déçu par « Modern Warfare 2 », ce 3ème chapitre va vous réconcilier avec la saga. On a enfin un peu plus de variété avec un beau petit tour en Europe, de Prague à Londres en passant par Paris, avec toujours des scènes épiques, du WTF à la fin de certains niveaux, nous renvoyant directement à la démesure hollywoodienne. La narration a aussi été améliorée, pour nous permettre plus d’immersion dans l’apothéose de l’intrigue.
Même si l’ensemble peut paraître too much, ça fonctionne. On regrettera juste que la linéarité soit encore au rendez-vous, une infiltration beaucoup trop scriptée et une technique qui peine face à la concurrence.

14/20

JeuxVideo.com

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic
Pic

Laisser un commentaire