[PC]MARK OF THE NINJA

Pic

INTRIGUE : Après avoir reçu un ancestral tatouage vous octroyant des pouvoirs surhumains, vous avez votre première mission, qui consiste à assassiner un riche industriel. Après tout, c’est un job comme les autres, surtout pour un ninja comme vous, voulant faire ses preuves…

GAMEPLAY : un gameplay en adéquation avec son thème, l’infiltration, et au fur et à mesure de l’aventure, des possibilités grandissantes. Essentiellement en 2D, l’aventure vous donne l’opportunité de jouer avec les zones d’ombre, de piéger vos ennemis, de cacher leurs cadavres (ce que trop peu de jeux se disant d’infiltration permettent de faire), d’utiliser un grappin pour faire comme Spiderman et s’accrocher au plafond. Si l’approche bourrin n’est pas interdite, il faut reconnaître que tout est fait pour vous pousser à vous la jouer furtive. De multiples possibilités vous sont permises pour traverser le niveau, d’épargner vos ennemis ou de nettoyer la zone. Créer l’ombre via vos lames, berner vos ennemis, les possibilités de gameplay sont étendues, et le titre se permet même de vous mettre de temps en temps dans la peau de la proie. Même la mise à mort d’un ennemi est soumise à certaines conditions, car il vous faudra appuyer sur les bonnes touches avec un bon timing pour réaliser un assassinat furtif parfait, digne d’un maître ninja. A la fin de chaque niveau, vous serez noté quant à votre prestation, et obtiendrez des points vous permettant d’améliorer vos compétences ou arsenal. Jouable au clavier comme à la manette, la jouabilité se veut ultra réactive, avec une petite préférence pour la manette, les vibrations étant bien exploitées dans le contexte.

RÉALISATION : La touche graphique vous rappellera forcément « Shank », ce qui est plutôt normal, vu que c’est de nouveau le studio Klei à l’origine de cette nouvelle licence. Mais ici leur originalité est maitrisée. Si les arrière-plans de « Shank » et « Shank 2 » faisaient parfois peine à voir, ici c’est un magnifique travail avec ombres chinoises, décors travaillés et variés, jeux de lumière lors d’épisodes orageux mettant votre patiente à rude épreuve.
L’ambiance sonore est aussi maitrisée, et totalement en adéquation avec le sujet. Bruitages, doublages, musique, sont en totale harmonie jusqu’à un final original et réussi.

DURÉE DE VIE : l’infiltration requiert de la patience, une vertu nécessaire et indispensable pour débloquer les multiples défis, comme épargner tous les ennemis d’un niveau, passer inaperçu, récolter les trois parchemins cachés dans chaque niveau. Ceci vous permettra entre autre de débloquer certaines tenues, chacune d’entre elles vous procurant des améliorations notables (comme celle vous permettant de tuer vos ennemis sans passer par une combinaison de touches particulières). Comptez du coup une heure voire plus pour finir les douze niveaux, et vous aurez une durée de vie pour un jeu vendu moitié prix procurant le double de plaisir comparé à de grosses productions AAA.

INTÉRÊT : Les « Shank » étaient sympa, ils permettaient de se défouler avec un gameplay old School. Le studio Klei passe à la vitesse supérieure avec « Mark of the Ninja », et s’améliore dans tous les domaines, pour un jeu qui peut se targuer d’être une référence de l’infiltration. On ne peut qu’ espérer qu’une chose, qu’ils continuent dans cette voie pour une nouvelle fois nous surprendre et nous ravir avec de la 2D.

16/20

JeuxVideo.com

Pic

Pic

Pic

Pic

5 réflexions sur « [PC]MARK OF THE NINJA »

  1. Pour moi, ce jeu est une référence du jeu d’infiltration, c’est d’autant plus impressionnant que le jeu n’est pas AAA.

    A part ça, article agréable à lire mais attention à la syntaxe :

    « Comptez du coup une heure voire plus pour finir les douze niveaux », on comprend que le jeu se boucle en 1h, alors qu’il faut compter 1h environ par niveau soit 12h.

Laisser un commentaire