[PC]SNIPER ELITE : NAZI ZOMBIE ARMY

Pic

INTRIGUE : Hitler commençant à perdre la guerre, il décide d’avoir recours au paranormal. S’en suit alors une armée de zombies qui déferlent sur le champ de bataille. Les alliés dépêchent 4 hommes sur le terrain pour enquêter, et mettre un terme à cette menace.

GAMEPLAY : Si vous connaissez « Sniper Elite V2 », très bon titre dédié au snipe durant la seconde guerre mondiale, vous ne serez pas dépaysé par ce standalone, qui parodie le titre original pour en livrer une version plus légère, tout en se basant sur le jeu coopératif. Depuis Left 4 Dead, le coop à 4 contre des meutes de zombies à le vent en poupe, et « Nazi Zombie Army » s’articule sur le même principe : de un à quatre joueurs sur des cartes assez grandes, avec des points de restauration qui permettent de souffler un peu et de se ravitailler. Jouable solo, le titre ne vous proposera pas d’alliés contrôlés par le PC, vous laissant alors seul contre tous. Contrairement à « L4D », votre santé se régénère automatiquement, mais encore faut il que vos assaillants vous laissent le temps de souffler. Le principe consiste à nettoyer chaque zone pour se voir ouvrir l’accès à la suivante, on a parfois des phases de survie (tenir un certain temps face à l’ennemi), et sur certains niveaux, un boss s’invitera pour vous donner du fil à retordre. Le snipe est ici anecdotique, car si dans l’original votre tir était calculé, masqué par la pollution sonore ambiante, ici il faut faire preuve de réactivité; et à ce titre, on privilégiera les fusils ayant la cadence de tir la plus élevée, au détriment de la lunette de tir ou de la capacité du chargeur.

RÉALISATION : Le même moteur graphique est utilisé que pour « Sniper Elite V2 ». S’il n’est pas un moteur d’exception, il arrive cependant à afficher des décors réussis, avec parfois des jeux de lumière qui chatoient le regard. En outre, la direction artistique est ici excellente, on retrouve l’ambiance de bonnes vielles séries B, et la musique, que n’aura pas renié John Carpenter pour ses petites sonorités synthé, colle à merveille à l’ambiance. Quant à la maniabilité, elle est aussi reprise, mais sincèrement, vous serez avant tout amené à bouger et à tirer sur tout ce qui bouge. Les environnements sont assez variés, et reprennent en partie des niveaux issus de « Sniper Elite V2 ». On retrouve le petit village avec son église, l’usine de traitement, La ville avec sa cathédrale, ou encore le métro. A noter que l’ensemble berce dans une obscurité constante, vous êtes plongé dans les ténèbres et vous ne verrez pas vraiment les rayons du soleil durant votre périple.

DURÉE DE VIE : Il s’agit d’un titre qui s’articule avant tout sur l’aspect coopératif, mais en mode solo, on trouve aussi de quoi s’amuser. 5 niveaux, ça peut être court, mais d’une part le jeu est proposé à un prix budget, mais en plus la difficulté est corsée (perso je l’ai recommencé en easy pour avoir une chance de passer le boss du premier niveau, une sorte de Uber Soldat, qui comme les Barons de l’Enfer dans « Doom », deviendra un ennemi récurrent dans les niveaux suivants). Comme dans « Sniper Elite V2 », des lingots seront à collecter, bien cachés dans le décor, et des bouteilles de vin (ou plutôt ici de sang) seront à dénicher pour les blaster à distance. Ca n’apporte rien, si ce n’est que des succès, et une prolongation de la durée de vie. L’aspect Coop augmente la durée de vie du titre, qui en solo se complète en approximativement 8 heures de jeu, en prenant son temps pour tout explorer.

INTÉRÊT : En tant que titre défouloir, « Sniper Elite : Nazi Zombie Army » figure comme une bonne alternative à « Left 4 Dead » 1&2.
Si on sent un poil d’opportunisme en recyclant un titre existant pour en faire une variation profitable, le résultat final a de quoi charmer par un esthétisme et un gameplay pas dégueux. Un conseil cependant pour apprécier le titre dans les meilleures conditions : supprimer la kill cam qui s’active automatiquement à chaque tir réussi, saccadant ici trop le rythme.

14/20

JeuxVideo.com

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Laisser un commentaire