[PC]SNIPER : GHOST WARRIOR 2

123

INTRIGUE: Un virus mortel se retrouve sur le marché. Deux agents sont envoyés pour mettre un terme à la négociation. Un guetteur et un sniper, un duo spécialisé dans l’infiltration et l’assassinat…

GAMEPLAY : Pour cette suite, City Interactive a changé son fusil d’épaule pour un titre cette fois-ci totalement dédié au snipe. Fini les niveaux où on mitraillait à tout va, l’intégralité du gameplay vous impose le fusil pour des tirs de précision, voire un pistolet avec silencieux pour les rares phases d’infiltration en milieu confiné. De temps en temps, vous aurez des phases de tir imposées, où vous ne pourrez seulement orienter votre arme.
De nouveau, les conditions de tir sont issues de la réalité : prise en compte de la distance, du vent, afin d’adapter son tir et faire mouche. Dès les niveaux de difficulté les plus faibles, vous serez aidé par le point d’impact. Un niveau le plus dur, on retrouve les vraies sensations de snipe en jugeant nous même notre tir.
Le problème, c’est que on est une nouvelle fois trop aidé dans notre périple via notre guetteur, avec qui on garde toujours le contact, nous informant de toutes les cibles à descendre. Seules quelques passages vous laissent seul à guetter avec vos jumelles les positions adverses, et établir un stratégie d’élimination, tout en évitant d’avertir l’ennemi. Une autre fonctionnalité peut faire grincer les dents, comme ce pu[censuré] d’avertisseur sonore et visuel indiquant un soupçon ennemi quant à notre position. Cela enlève énormément de stress lors d’une tentative d’approche.

RÉALISATION : Le moteur Chrome a cédé la place au CryEngine, dernière monture. Sans attendre l’excellence graphique des derniers Crysis, le titre est propre : de jolies textures, quelques paysages parfois réussis, et bien évidemment une profondeur de champ adaptée au titre. Les décors sont cependant, et comme dans le premier, parfois un peu vides, notamment au niveau des bâtiments. Bon nombre d’habitations jonchent le long de votre parcours, avec un intérieur des plus minimalistes. La version française est honorablement doublée, on retrouve quelques voix connues pour être celles des COD. Quant à la maniabilité, ultra rudimentaire, on reste dans du FPS classique sans prise de tête.

DURÉE DE VIE : 3 actes avec 3 voire 4 missions chacun, soit 10 missions qui se finissent très vite. le DLC proposent un acte supplémentaire de 3 missions. Comme dans le précédent « SGW », un multi et des secrets à découvrir rallongent la durée de vie.

INTÉRÊT : En voulant corriger les défauts du premier, City Interactive simplifie trop ce volet, en le transformant quasiment en séance de tir aux pigeons ultra guidée. Heureusement, le DLC « Siberian Strike » laisse beaucoup plus de libertés au joueur, cette-fois ci seul pour repérer ses ennemis, de l’infiltration plus prononcée, et un environnement plus hostile. Il prouve que les développeurs on su prendre en compte les remarques, pour proposer quelque chose de plus agréable à jouer.
A la sortie du premier, on espérait voir certains défauts corrigés. C’est en partie fait avec cette suite qui hélas en apporte d’autres, et corrige le tir au dernier moment avec un DLC de meilleure qualité (il corrige d’ailleurs en partie la déception du second acte situé à Sarajevo avec les promesses de moments épiques dans la fameuses Sniper Alley).
Reste à savoir si une réflexion globale sera apporté à cette série pour un troisième volet plus à même de combler les affectionados du snipe (qui pour l’instant peuvent se retrancher sur les « Sniper Elite »).

12/20

JeuxVideo.com

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Pic

Laisser un commentaire