[PC]GHOST RECON : FUTURE SOLDIER

INTRIGUE : Toujours dans un futur proche, une menace pèse sur le monde, et à la place que tout vire en 3ème guerre mondiale, on envoie une équipe de 4 hommes surentrainés, sur-équipés, pour désamorcer le conflit. L’occasion pour eux de voyager aux quatres coins du monde, d’Afrique en Sibérie, en passant par l’Amérique du Sud…

GAMEPLAY : Gros revirement de gameplay pour la saga Ghost Recon, qui se voit ici déclinée en Third Person Shooter. Du coup, on se retrouve avec un titre similaire à un Gears of war, avec progression très linéaire. Oubliez donc toute perspective stratégique ou liberté d’action des précédents jeux, l’orientation apportée ces derniers temps tend vers la « casualisation » du gameplay.
Afin de ne pas tomber dans le simple shooter, quelques originalités sont de la partie :
Comme les Ghosts sont à la pointe de la technologie, ils disposerons d’un équipement high-tech, comme un camouflage optique, ou un drone de repérage. Ce dernier sera l’atout stratégique. Il vous permettra de repérer vos ennemis avec sa vue infra, de les tagger, et de lancer un tir coordonné. Voilà pour l’aspect Tactical Shooter. A noter cependant que vous ne pourrez pas contourner vos ennemis via le level design employé (donc ultra linéaire), et du coup certains de vos hommes, agissant librement pour se placer en fonction de la cible désignée, ne pourront pas effectuer le tir. Rageant quand on sait qu’ils pourraient correctement se placer en bougeant leurs petites fesses de 5 mètres.
Votre équipement sera sélectionnable et hautement personnalisable (du canon à la culasse, en passant par le coloris à la gachette) au début de chaque mission, via un briefing vous exposant vos objectifs. Il est hélas limité à la base, et ne se débloquera qu’au fur et à mesure de votre progression, ou de vos succès.
Dans certains niveaux, vous disposerez même d’un mini-tank vous suivant comme un chien, qu’il sera possible de commander. On oublie alors toute subtilité pour faire dans le bourrinage massif. Un autre ajout intéressant est la vision X-ray, vous permettant de voir à travers le décor.

RÉALISATION : Le titre étant sorti à la base sur consoles, son adaptation sur PC fut à la base un catastrophe, très mal optimisé. Heureusement, un paquet de patchs ont vu le jour, rendant l’ensemble assez fluide. Si certaines textures sont propres, le résultat n’est pas à tomber à la renverse. La distance affichée à l’écran est même ridicule pour un titre de ce genre, notamment vers la fin avec un niveau dans la forêt plus que pénible. La bande son ne restera pas dans les annales, du classique réchauffé. Les voix françaises sont heureusement de bonne facture.

DURÉE DE VIE : une douzaine de mission, avec environ 1 heure pour remplir chacune. On sent la lassitude poindre vers la fin, avec un soulagement en terminant le titre. Seul volonté de le refaire, débloquer de nouvelles armes, camos, ou accessoires.

INTÉRÊT : UbiSoft saborde encore une licence à fort potentiel pour nous offrir du grand spectacle pour tous. Pas vraiment convaincant, le titre est tout juste plaisant, et sera vite oublié. La faute à un aspect trop linéaire, trop proche de ce que fait la concurrence. Ce ne sont pas quelques subtilités de gameplay, comme le drone, qui vont changer la donne. Le pire reste certaines phases de jeu imposées, où les scripts bouillonnent à l’écran. Car malgré le fait que vous puissiez opter la majorité du temps entre une approche furtive ou brutale, certaines scènes vous mettez délibérément en phase rail shooting, où vous verrez votre avatar protéger un VIP, et votre rôle sera simplement de bouger la mire sur les ennemis environnants.
Ajoutez à cela la trop grande facilité du titre, avec votre arsenal high tech qui vous transforme en surhomme, votre santé qui s’auto-régénère, et vos acolytes immortels. Ca se corsera un poil quand vous vous retrouverez seul sur un niveau, sans doute le meilleur moment, mais oh combien vu et revu.

Les néophyte apprécieront, les puristes râleront.

11/20

Critique complète :
http://darkwolflair.free.fr/forum/viewtopic.php?t=2333

Laisser un commentaire