Point Dev – Comment configurer le cache sur WordPress ?

Dans ce Point Dev, voyons comment configurer correctement le cache sur WordPress.

Pourquoi un cache ? Décharger le serveur web et la base de données (et donc payer moins cher Amazon), éviter que le nombre de visiteurs ait un impact sur les performances du site. Tout cela n’a de réel intérêt qu’à partir du moment où le site a un nombre important de visites quotidiennes.

Alors c’est parti. On installe WP Super cache, activation, et rendez-vous dans réglages / WP Super Cache.

Dans Avancé, voici nos réglages :

  • Mise en cache : coché
  • Cache Delivery Method : simple
  • Dans divers sont cochés :
    • Ne pas mettre en cache les pages pour les utilisateurs connus
    • Don’t cache with GET parameters
    • Compresse les pages afin qu’elles soient servies plus rapidement aux utilisateurs
    • Reconstruction du cache
  • Dans avancé sont cochés :
    • Mobile device support
    • Clear all cache files when a post or page is published or updated.
    • Rafraîchir uniquement la page courante lorsqu’un commentaire est effectué.
  • Dans cache location : saisir le répertoire sur le serveur où le cache sera stocké. Attention à ne pas oublier le / de début.
  • Dans cache Location :
    • Cache timeout est fixé à 600s. Cela signifie qu’un visiteur non connecté verra une page ayant un âge de maximum 15 minutes.
    • Scheduler : on l’a fixé également à 600s.

En ce qui concerne les autres onglets, on n’a rien activé. Attention au  choix  d’activer le préchargement (dans l’onglet du même nom) qui est potentiellement très gourmand en CPU.

Avec ces réglages, vous bénéficierez d’un premier niveau de cache permettant de limiter les impacts en performance ou financiers d’un nombre de visites important.

 

Laisser un commentaire