Battlestar Galactica, le jeu de plateau

Grâce à ce Noël que j’espère réussi de votre côté, j’ai en ce qui me concerne eu un jeu de plateau! Et oui, à l’heure des jeux vidéos en tout genre, cela peut sembler bizarre d’avoir ce type d’article… En l’occurence, il s’agit du jeu de plateau Battlestar Galactica, inspiré de la série TV du même nom. Qu’est-ce que ce jeu et ses principes ? Convaincant ou pas ? Toutes les réponses dans cet article !

Le principe de ce jeu reprend exactement le thème de la série : vous faites partie de la flotte humaine dirigée par le vaisseau de combat Battlestar Galactica, et êtes poursuivis par des Cylons dont le seul objectif est votre destruction.

Contrairement à la plupart des jeux existant, l’objectif est une victoire en équipe, il s’agit donc de se battre pour le bien commun et d’oublier le plus possible ses intérêts personnels.

On pourrait penser que jusque là,ca semble simple. Sauf que parmi les joueurs, il y a des Cylons infiltrés, dont le seul but est d’empêcher les autres joueurs de mener à bien leurs missions !

Le plateau se compose d’une carte où l’on retrouve le Battlestar Galactica, le colonial One (vaisseau présidentiel), et divers emplacements comme le hangar à vaisseaux, les compteurs de ressource (qui ne doivent pas tomber à 0 sans quoi la défaite est immédiate), etc…

Chaque joueur incarnant un des personnages de la série, il dispose de capacités propres, de défauts et de qualités qui le suivront pendant toute la partie. On trouve également des rôles particuliers, Amiral et Président, qui bénéficient de compétences spéciales particulièrement utiles en conflit.

Les joueurs devront donc travailler ensemble à la résolution de conflits divers, nécessitant à chacun l’investissement de compétence afin de relever les défis, mais aussi combattre contre des flottes Cylons apparaissant à n’importe quel moment du jeu, qui se font une joie de taper sur la flotte humaine.

Tout comme dans la série, un joueur commençant en tant qu’humain pourra, au milieu du jeu, se retrouver Cylon ! On saisit toute de suite l’intérêt : l’humain ne doit pas jouer TROP bien au risque de se retrouver bien embêté s’il se retrouve Cylon par la suite.

Au fur et à mesure de la réussite ou de l’échec des crises, les ressources que sont les rations, le carburant, la population et le moral fluctuent. Chaque crise se conclue par l’apparition ou le déplacement des flottes Cylons à portée, et l’avancement d’une préparation au saut PRL, qui permet au final d’atteindre la Terre, unique objectif des humains.

Trahisons, intrigues, survie, ces trois mots résument bien le travail remarquable des concepteurs du jeu qui proposent ici une expérience intéressante. Au bout de quelques minutes de jeu, tous les joueurs se méfient les uns des autres, étudient chaque décision en se demandant si ce n’est pas un Cylon qui joue…

Une partie se joue en 3h environ (compter 4h pour la première partie), de trois à six joueurs. Il n’est pas nécessaire d’être fan de la série pour apprécier le jeu. Après une première partie hier soir en compagnie de 5 joueurs dont 2 geeks et 2 personnes ne connaissant pas du tout la série, le bilan est unanime : ce jeu est un must-have !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.