[P&N] On a joué à Eggnogg+

csecjeh

Cette fois c’est à Eggnogg+ qu’on a joué ! Ne cherchez pas de vidéo : après 45 mn à essayer de régler Dxtory (qui nous permet de capturer nos vidéos), après avoir eu des problèmes de manettes, après quelques bières et pizza nous avons enfin réussi à enregistrer une vidéo !

10 minutes de jeu, de blagues fines et de bons mots, une bataille épique, tant martiale qu’intellectuelle … tout ça pour se rendre compte que l’enregistrement avait planté en cours de route et que nous n’avions qu’une partie de la vidéo. Après quelques sanglots et bières de plus, on s’est dit qu’il valait mieux arrêter le massacre.

On est donc ici pour vous faire une rapide promotion du jeu testé. On vous avait parlé de Nidhogg, un jeu d’escrime bien sympa malgré ces petits soucis de lag en multijoueur. Eggnogg c’est un jeu qui s’inspirait de Nidhogg (pas encore sorti à l’époque) et que son auteur Paul Pridham (@madgarden) a décidé de créer durant la TOJam – Toronto Game Jam – en 2013.

n89ry

Il revient aujourd’hui avec Eggnogg+, un nom fort intelligent puisque c’est Eggnogg en « plus ». Plus riche, plus détaillé, plus funky et plus maniable. Ça reste du Eggnogg, donc une copie améliorée du jeu original. A mon avis, Eggnogg à réussi à avoir son style propre et il est plus arcade, moins profond que Nidhogg. Il reste néanmoins super sympa comme jeu à lancer quand un ami passe à la maison : on s’habitue très vite à sa maniabilité et comporte une petite dose d’aléatoire qui passe toujours bien en party games. Autre avantage, il est « gratuit » (il est en fait payant mais c’est vous qui fixez le prix que vous souhaitez donner, de 0€ à +3000€ si vous êtes très motivé).

q3rslp

Bref, Eggnogg n’est sans doute pas le jeu qui va changer la face du VS fighting, ni du party game, mais c’est un petit jeu sympa qu’on vous conseille en attendant du plus conséquent. Et vous verrez, à la fin, tout le monde crève.

8wt4kp

[P&N] On a joué à The art of theft, Gunpoint et Ronin !

Gunpoint

Aujourd’hui on vous parle de 3 jeux en se basant sur un titre central : Gunpoint. Le jeu est sorti en 2013, on est limite dans du retrogaming, mais c’est un jeu qui nous tient à coeur et auquel on rejoue volontiers. On hésitait donc à le tester mais un jeu nous à décidé : Ronin en effet est un rip off de Gunpoint, suffisamment intéressant et novateur pour qu’on s’y intéresse. Et puis on vous parle aussi d’un jeu de 2007 qui pourtant reste jouable et vraiment intéressant : Trilby, The Art of Theft

[youtube width= »600″ height= »337″]CoPWfHaBjB8[/youtube]

Gunpoint
Ronin (démo)
Trilby : The art of theft
Et Floating Point